Stéphane Justin jongle sans complexe entre spectacle d’hypnose et thérapeutique

ScèneL’ex-journaliste de radio s’est converti et formé à une discipline dont il explique au public les mécanismes. Rendez-vous grandeur nature vendredi au Casino de Montbenon.

Stéphane Justin, 39 ans a troqué la carrière de journaliste radio pour explorer l’hypnose et la scène.

Stéphane Justin, 39 ans a troqué la carrière de journaliste radio pour explorer l’hypnose et la scène. Image: Sabine Papilloud/Le Nouvelliste

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le milieu de l’hypnose, il y a deux camps: ceux qui la pratiquent à des fins thérapeutiques et les autres qui la mettent en scène dans des spectacles. Les premiers dénigrent les seconds, estimant qu’ils décrédibilisent la discipline. Stéphane Justin, lui, ne s’embarrasse pas de ces oppositions et navigue entre les deux approches de manière totalement assumée et décomplexée.

«Les techniques sont différentes. Sur scène, les moyens d’hypnotiser une personne sont beaucoup plus rapides. Je peux faire dormir quelqu’un en une seconde. De l’extérieur, cela peut faire peur, en effet. Mais l’hypnose spectacle permet de montrer le pouvoir infini du cerveau. En thérapie, l’approche est plus douce et plus lente. On rend le cerveau vraiment disponible pour ancrer des suggestions, ce que l’on n’a pas le temps de faire sur scène», explique le Montheysan d’adoption. Vendredi soir, il montrera toutes les facettes de cette discipline dans son spectacle Il était une fois , sur le thème du cinéma (lire ci-contre ), avant son passage à Morges-sous-Rire en juin.

Le Français d’origine n’aime pas la comparaison avec l’hypnotiseur star québécois Messmer. «Il est beaucoup dans le show. Personnellement j’essaie de démystifier l’hypnose, d’expliquer que ce n’est pas de la magie et qu’il n’y a pas de trucs.» Journaliste radio – il a fait ses armes sur les ondes d’Europe 2 puis NRJ avant de travailler sur plusieurs radios privées romandes – Stéphane Justin s’est confronté personnellement à cette technique dans une démarche de développement personnel lorsque sa vie professionnelle et personnelle partait dans toutes les directions. «Elle m’a aidé à un moment où je n’arrivais plus à avancer. Je me sentais bloqué et, très rapidement, elle m’a permis d’y voir plus clair.» Il se forme d’abord à l’auto-hypnose et passe beaucoup de temps à regarder les vidéos d’hypnose spectacle sur YouTube. «Au départ, je n’y croyais pas du tout. J’avais besoin de réponses. Je les ai cherchées et compris que tout le monde pouvait la pratiquer. Début 2015, cela m’est littéralement tombé dessus.» Il décide de marier les deux approches et suit une formation reconnue en hypnose médicale.

Tous sous hypnose

«L’hypnose est un état de conscience modifié à mi-chemin entre le sommeil et l’éveil. Nous sommes tous naturellement sous hypnose plusieurs fois par jour pendant quelques secondes. Cet état est très agréable. Mon travail consiste à faire des suggestions qui sont transmises de plusieurs manières: par la voix, le toucher, la vision et même par SMS. Ce dernier est le moyen le plus insolite. Cela peut fonctionner uniquement avec des personnes très réceptives.»

Stéphane Justin commence à tester quelques exercices sur son entourage avant de les partager dans un bar de Monthey. Parmi les tours, il arrive à faire que la main des cobayes reste collée sur la table ou qu’ils n’arrivent plus à trouver leur bouche pour boire un verre. «Je reste toujours bienveillant et respectueux des gens.» De fil en aiguille, son spectacle prend forme et dès janvier 2016, il le joue dans plusieurs salles de sa région. «Le bouche-à-oreille a fonctionné à merveille.» Depuis six mois, Stéphane Justin a professionnalisé sa prestation avec l’arrivée d’un directeur artistique. «Seulement 10% à 20% environ du public est réceptif à l’hypnose, explique-t-il. Les deux ingrédients indispensables sont la concentration et le lâcher-prise. Chez les politiciens ou les cadres dirigeants, plus soucieux de leur image, l’approche fonctionne beaucoup moins bien que sur des artistes par exemple. Il arrive aussi que des participants se réveillent avant la fin de l’exercice. En général, ils se souviennent de tout ce qui s’est passé.» (24 heures)

Créé: 17.01.2018, 09h38

Lausanne, Casino de Montbenon

Ve 19 janvier (20 h)

www.stephanejustin-hypnose.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.