La science, c’est aussi amusant

ExpositionAvec «T’es sûr-e?» l’Espace des inventions met en lévitation des ballons, fait danser l’eau, suit la lumière à la trace. Captivant.

Emmanuelle Giacometti peut compter pour faire léviter les ballons sur l’aide d’une soufflerie, qui permet de montrer l’action de deux forces qui s’annulent: celle de l’air et celle de la gravité.
Vidéo: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Imaginez un Manneken-Pis miniature installé sur un plateau tournant. Dans quel sens faut-il le faire pivoter pour que le garçon fasse pipi dans les toilettes? Le ton est donné. Pour sa nouvelle exposition, l’Espace des inventions, à Lausanne, reprend des expériences classiques de physique à sa manière, pour les rendre accessibles dès 7 ans. Construit dans un décor au style Bauhaus empilant les caisses colorées, le parcours scénographié par Christophe Rochat ausculte des phénomènes optiques, acoustiques, voire mécaniques à l’aide de dispositifs amusants. On y croise des ballons de foot, une drôle de guitare, de l’eau qui se prête à un joli ballet, modulé par les fréquences sonores. On apercevra peut-être même un fantôme…

Pour chaque question, l’enfant peut choisir entre plusieurs hypothèses. «L’idée est que chacun puisse réfléchir, se poser des questions, avant de lancer l’expérimentation», explique Emmanuelle Giacometti, directrice du musée spécialisé dans l’éveil à la science. Ainsi, sur un mur est représentée une fusée se dirigeant vers la terre. Filera-t-elle toujours dans cette direction si l’on place un récipient rempli d’eau devant le dessin?

Débattre pour comprendre
Après discussion, les visiteurs appuient pour le savoir sur le bouton «T’es sûr-e?». Dans le cas de l’engin spatial, on découvre alors qu’il a changé de cap, pointant maintenant à droite. «L’idée est qu’ensuite se crée un nouveau débat, pour essayer de comprendre ce qui s’est passé», poursuit la responsable. Les petits expérimentateurs découvrent ensuite l’explication. En l’occurrence, le dessin de la fusée se retrouve inversé car la lumière change de sens lorsqu’elle passe dans un milieu différent, comme de l’air à l’eau.

Loi de Coriolis, force gravitationnelle, vibration du son, une foule de phénomènes courants sont expérimentés. «Les enfants peuvent ainsi associer ces expériences à des choses qu’ils ont remarquées dans la vie quotidienne.» A l’image de l’électricité statique, qui provoque décharges et cheveux en l’air. «L’idée est d’initier à la démarche scientifique en amusant, de provoquer une émotion positive liée à la science, pour éviter les réticences qui peuvent surgir plus tard», plaide la directrice. Certaines expériences peuvent d’ailleurs être reproduites à la maison. Pour celle de la lévitation des ballons, en photo ci-dessus, un sèche-cheveux et des balles de ping-pong suffisent. Succès garanti auprès des enfants.

Créé: 15.02.2017, 16h46

Infos pratiques

Espace des inventions,
Vallée de la Jeunesse, Lausanne
Jusqu’au 15 juillet 2018.

Par ailleurs, l’expo «Les portes de la fantaisie», qui éveille les 4-10 ans à l’architecture, est encore visible jusqu’au 18 juin 2017.

www.espace-des-inventions.ch

Trois expériences sous la loupe

Grâce à un effet d’optique, créé par des lignes blanches peintes sur le cylindre qui tourne, on perçoit la vibration des cordes de la guitare placées devant, des vaguelettes d’ordinaire invisibles à l’œil nu. (Image: PATRICK MARTIN)

En frottant la paroi de plexiglas, on peut bouger les billes de sagex sans les toucher: elles se chargent en électricité suite au frottement et attirent ou repoussent d’autres objets chargés. (Image: PATRICK MARTIN)

Le serpent en plexiglas capte un faisceau laser. Celui-ci rebondit en zigzag contre les parois car la lumière, qui se déplace en ligne droite, change de direction lorsqu’elle passe de l’air au plexiglas. (Image: PATRICK MARTIN)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.