Passer au contenu principal

Seule parmi ses pairs, la Cité décide d’arrêter la clope

Le rendez-vous populaire lausannois annonce la fin de sa collaboration avec l’industrie du tabac et son nouveau partenariat avec… la ligue pulmonaire vaudoise! Une première.

La cour du gymnase se passera des stands des cigarettiers, selon le vœu de Michael Kinzer.
La cour du gymnase se passera des stands des cigarettiers, selon le vœu de Michael Kinzer.
CHRIS BLASER - ARCHIVES

Ecraser sa dernière clope n’est facile pour personne. Il a fallu quatre ans au Festival de la Cité pour mûrir sa décision et passer à l’acte: dès sa 44e édition, du 7 au 12 juillet prochain, le rendez-vous populaire et gratuit de la ville de Lausanne se déroulera sans son cigarettier traditionnel. Le festival a en effet décidé de se passer de toute forme de partenariat avec Philip Morris, qui a couvert dans les années récentes jusqu’à 2% d’un budget de 2,1 millions de francs – soit, par déduction, une somme de 40 000 francs en cash, plus le support promotionnel et infrastructurel. Mieux: la Cité remplace le buraliste par le médecin! Elle inaugure une collaboration avec la Ligue pulmonaire vaudoise, qui œuvre dans le soutien aux personnes souffrant d’insuffisance respiratoire et combat, en amont, les campagnes de promotion des produits du tabac.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.