Sortir ce week-end: le choix de la rédaction

LoisirsDécouvrez les manifestations du week-end choisies par nos journalistes.

Féfé et Leeroy aux Docks.

Féfé et Leeroy aux Docks. Image: PIERIK FALCO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Scène


«La vie devant soi»

Ce n’est pas la première fois que le roman de Romain Gary (qui lui permettait de gagner une deuxième fois le Goncourt en 1975 sous le pseudonyme d’Emile Ajar) est adapté au théâtre. Après Xavier Jaillard, c’est Yann Richard qui livre une version mise en scène par Simon Delattre qui mêle habilement marionnettes et musique à cette histoire d’amour entre le petit Momo et Madame Rosa, ancienne prostituée mal en point mais au cœur gros comme ça. Une ode à la tolérance, toujours, hélas, d’actualité. – (bs)

Vevey, Le Reflet
Je 23 et ve 24 jan. (20h)
Rens.: 021 925 94 94
www.lereflet.ch

Mozart à l’Arsenic

Une danseuse (Maya Masse) et trois solistes de l’Ensemble Contrechamps de Genève (Simon Aeschimann, Serge Bonvalot et Antoine Françoise) virevoltent autour des notes de Mozart dans «Diverti Menti», nouvelle création de Maud Blandel à voir jusqu’à dimanche à l’Arsenic l’Arsenic, à Lausanne. Cette pièce chorégraphique, brodée à partir d’une réorchestration du «Divertimento K.136» de Wolfgang Amadeus, donne naissance à un corps musical d’un genre nouveau. – (nr)

Lausanne, Arsenic
Je 23 jan., ve 24, sa 25 (21 h) et di 26 (18 h)
Rens.: 021 625 11 36
www.arsenic.ch

La cohésion

Pour sa 19e édition, le festival de hip-hop Au-delà des préjugés a choisi la cohésion. Un principe essentiel sur scène afin d’unir ses forces et offrir le show, mais que la manifestation veut faire résonner plus loin. Dans les deux salles du Casino de Montbenon, workshops, spectacles scéniques et de danses permettront ainsi à tous de comprendre que cette culture n’est pas que du divertissement, mais un milieu qui défend les différences. – (aky)

Lausanne, Casino de Montbenon
Du 24 au 26 janvier
Rens.: 079 692 33 33
www.jdsevents.ch

Classique


Orthodoxe

En 1878, quand Tchaïkovski compose un cycle de pièces sacrées d’après Saint-Jean Chrysostome, il souhaitait ouvrir la voie à de nouveaux talents qui travailleraient à un retour aux sources du chant liturgique russe. Ce fut le cas, entre autres, pour Rimski-Korsakov et Rachmaninov. Le Chœur de la Cité a cappella s’empare de ce trésor sous la conduite de Renaud Bouvier. – mch

Lausanne, cathédrale
Ve 24 jan. (20 h)
Entrée libre
www.choeur-de-la-cite.ch

Chant romantique

Malade, le baryton Benoît Capt ne pourra pas faire visiter son bestiaire des mélodies animalières. Il est remplacé au pied levé par la jeune soprano Alexandra Dobos-Rodriguez. Le pianiste Florent Lattuga reste à l’accompagnement, mais le programme change du tout au tout. Il parcourt les contrées romantiques de France, de Russie et des pays germaniques. – mch

Le Lieu, église
Di 26 jan. (17 h)
Entrée libre
www.rcvj.ch

Concerts


RKC plané

La synthwave n’en finit pas de finir. Ringarde un jour, über-tendance l’autre, elle rebondit de claviers en synthés, par exemple sur ceux de Reymour. Le duo fribourgeois, qui devait jouer en première partie de l’Américain Lower Dens (annulé) se retrouve vedette de cette soirée offerte aux sons analogiques et aux nappes planantes. On parle «d’univers psycho-romantique et de textes «bucoliques pour alcooliques»: ça se vérifie. Avec Novoboy, armé d’un synthé lui aussi pour ouvrir le bal. – (fb)

Vevey, RKC
je 23 (21h)
www.rocking-chair.ch

Duo de Saïan

Qui se souvient du Saïan Supa Crew? À l’époque, il y a vingt ans, le rap ne se chantait pas, l’autotune ne servait qu’à faire rire dans les morceaux de Cher (voire, pourquoi pas, à corriger la justesse des voix), et Féfé et Leeroy ne jouaient pas sur leurs propres prénoms. Les deux membres du fameux collectifs se sont associés le temps d’un unique album en duo («365 jours») et d’une seule tournée... d’une année. À tester aux Docks, avec en première partie le non moins méritant Sim’s, lui aussi artisan d’un hip-hop romand, leste et solide.» – (fb)

Lausanne, Docks
ve 24 (20h)
www.docks.ch

Phanee de Pool

En deux ans d’existence, un 1er album, «Hologramme», réédité trois fois et plus de 150 scènes, Phanee de Pool a imposé son nom sur les routes romandes. Entre slam, rap et chanson, elle déroule ses thématiques du quotidien et remue son public sans trop le secouer. L’exercice du live se déroule cette fois-ci à l’Azimut, pour un concert assis (cent sièges, réservations conseillées). – (fb)

Estavayer-le-Lac, l’Azimut
sa 25 (20h)
www.l-azimut.ch

Créé: 23.01.2020, 13h45

Articles en relation

Homme/machine : le sursaut humain

Théâtre L’ensemble baBel retrace nos aliénations techniques à Dorigny. Plus...

Le programme En Jeux! résonne dans le canton

JOJ2020 La riche offre culturelle des Jeux olympiques de la jeunesse Lausanne 2020 dépasse les frontières de la capitale vaudoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.