Les stéréotypes sexistes pullulent à la télé

SOCIETEDes études françaises présentées jeudi affirment que la télé véhicule encore largement les stéréotypes, présentant souvent l'homme comme macho et la femme comme une bimbo.

Nabilla a participé à l'émission Les Anges de La Téléréalité, un des programmes étudiés par le CSA.

Nabilla a participé à l'émission Les Anges de La Téléréalité, un des programmes étudiés par le CSA. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La télévision continue à être largement porteuse de stéréotypes sexistes, particulièrement dans les divertissements de type téléréalité qui présentent souvent l'homme comme macho et la femme comme une bimbo, mais aussi à travers les séries TV, selon des études du CSA publiées jeudi.

Dans une première étude portant sur les émissions de divertissement, le Conseil supérieur de l'audiovisuel souligne que celles-ci «sont particulièrement vecteurs de stéréotypes, que ce soit par les profils mis en scène dans ces programmes que par les rapports hommes-femmes qui y sont présentés».

10 programmes télé passés à la loupe

«Ainsi, les hommes y sont aussi stéréotypés que les femmes: l'homme est macho, la femme est bimbo», poursuit le CSA, qui a étudié dix programmes diffusés entre janvier et mai «portant sur des jeux de séduction, sur l'apparence physique ou qui suivent au quotidien des personnes dans leurs faits et gestes».

Parmi eux, «L'amour est dans le pré» (M6), «Les anges de la téléréalité 6» (NRJ 12), «Bachelor le gentleman célibataire» (NT1), «Qui veut épouser mon fils» (TF1) ou «Les Marseillais à Rio» (W9).

Des femmes qui incarnent les clichés physiques...

Dans ces émissions, les femmes sont très largement valorisées au travers de leurs apparences physiques, 85% étant perçues comme séduisantes. Elles sont aussi essentiellement représentées dans la catégorie socioprofessionnelle des employés (23%) ou des personnes sans activité (15%), détaille le CSA.

Par ailleurs, ces programmes montrent largement des stéréotypes comportementaux s'apparentant «soit aux clichés de la femme bimbo, soit à ceux de la partenaire idéale» (groupes de femmes assujetties à la sélection d'un célibataire, femmes oisives dans un univers clos...).

... et professionnels

Dans une deuxième étude sur les séries TV réalisée sur la même période, le CSA montre que les femmes y répondent aussi souvent, quoique de façon moins caricaturale, à des «stéréotypes traditionnels».

L'infériorité de la femme dans le domaine professionnel notamment «perdure globalement dans les fictions», relève le Conseil, qui a étudié 40 séries comme «Braquo» (Canal+), «Plus belle la vie» (France 3), «Un village français» (France 5), «Scènes de ménages» (M6), «Alice Nevers le juge est une femme» (TF1), ou encore «Game of Thrones» (Canal+) ou «Grey's Anatomy» (TF1).

Les dessins animés un peu moins sexistes

Seules 39% des femmes y occupent des postes à responsabilité (contre 46% des hommes), et à peine 3% gagnent plus que leur conjoint, détaille-t-il. Elles y exercent aussi plus souvent des professions perçues comme féminines (métiers de la santé, du secteur social, du secrétariat...), sont plus souvent fidèles que les hommes, se consacrent plus aux tâches ménagères, ou présentent plus fréquemment des caractères «doux».

Point positif: les dessins animés se révèlent «moins marqués» par le sexisme, selon une troisième étude menée parallèlement par le CSA.Quelques stéréotypes y subsistent cependant, note-t-il. Ainsi notamment 36% des filles y apparaissent séduisantes contre seulement 7% des garçons, et 74% ont un caractère «doux» contre 48% des personnages masculins.

(afp/nxp)

Créé: 10.07.2014, 20h41

Galerie photo

Nabilla, Zahia et Ribéry sur le podium des plus détestés

Nabilla, Zahia et Ribéry sur le podium des plus détestés Un sondage dresse le classement des personnalités que les Français détestent le plus.

Articles en relation

Game of Thrones renouvelée pour deux saisons

SERIE TELE La série télévisée a été renouvelée pour une cinquième et une sixième saison, a annoncé mardi la chaîne HBO. Plus...

Mort prématurée par... abus de télévision

ETUDE Une étude affirme que les adultes regardant la télévision trois heures par jour ou plus doubleraient leur risque de mort prématurée par rapport à ceux passant moins de temps devant le petit écran. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.