Succès fou à Carouge pour la vente des dessins originaux de Titeuf

ExpositionLa plupart des illustrations réalisées par Zep se sont écoulées en moins d’une heure!

Pictogrammes de Titeuf. Un dessin original réalisé par Zep en 1997, mis en vente ce samedi 6 octobre à Carouge.

Pictogrammes de Titeuf. Un dessin original réalisé par Zep en 1997, mis en vente ce samedi 6 octobre à Carouge. Image: Zep

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il a des étoiles plein les yeux. Pour acquérir le dessin de ses rêves, Christian n’a pas hésité à se lever en pleine nuit. A 5 h 45 ce samedi, il était le premier à patienter devant l’entrée de la galerie Séries Rares. Laquelle n’ouvrait ses portes qu’à 11 h! Mais le jeune Carougeois de 29 ans désirait absolument acheter l’une des quelque soixante aquarelles originales de Zep mises en vente à l’occasion de l’exposition «Titeuf à Carouge». Et il y est parvenu.


Lire également: Titeuf met sa mèche en vente. Du jamais-vu!


«J’ai pu obtenir la pièce maîtresse: la couverture du Titeuf de poche parue en une de votre journal l’autre jour. Quel bonheur!» A ses côtés, Jo se frotte également les mains. Ce Lausannois de 34 ans a débarqué dans la cité sarde à 6 h 45. Il ne regrette pas le voyage. Lui aussi a pu se procurer le dessin qu’il convoitait, la première couverture du magazine Tchô. «J’ai grandi avec Titeuf. C’est un morceau de mon enfance que j’acquiers», explique-t-il, ravi.

Les deux collectionneurs n’ont pas été pas les seuls, et de loin, à tenter leur chance de bon matin. Bien avant l’ouverture de la galerie, une foule compacte filmée par les caméras de la RTS se pressait devant la vitrine de Séries Rares. Parmi eux, un Parisien venu tout exprès de la capitale française, à 6 h du matin déjà. Et de nombreux amateurs de bande dessinée, hommes et femmes. Un engouement à la hauteur de l’événement. Pour mémoire, c’était la première fois que Zep acceptait de se séparer de dizaines de ses dessins originaux.

«Le processus a été très démocratique. Dans une vente aux enchères, nous n’aurions eu aucune chance», se félicitent ceux qui ont pu accéder au Saint Graal. Soixante minutes après l’ouverture des portes, soit au moment où les internautes pouvaient avoir accès à la vente, les trois quarts des pièces exposées étaient vendues, à des prix oscillant entre 800 francs et 4800 francs. «Pour des objets aussi rares, cela reste tout à fait abordable», estiment en chœur Jo et Christian. Tirées à 111 exemplaires numérotés, les reproductions du très beau dessin inédit créé par Zep pour l’exposition, se sont elles aussi arrachées en à peine deux heures.

Sollicité de toute part samedi, Exem, le propriétaire de la galerie Séries Rares, n’est pas surpris par cette ferveur pour les originaux de Zep. «Cette exposition bat tous les records. Mais il n’y a pas eu d’hystérie. Plusieurs acheteurs se sont arrangés entre eux. Au départ, c’était un public de collectionneurs. Par la suite, c’est devenu plus familial.» A l’image d’un trio de mômes s’esclaffant devant différents dessins. «T’as vu, là, Titeuf avec Nadia! Ouarf, trop cool!»

Entre deux selfies avec des admirateurs et une bise à ses plus jeunes fans, Zep affichait pour sa part un air réjoui. «Je me suis fait à l’idée de voir mes dessins partir. C’est moins difficile de les lâcher quand on sait qu’ils vont vraiment faire plaisir aux gens plutôt que de tourner dans différents circuits de ventes. Là, j’ai privilégié les petites pièces afin de favoriser les achats affectifs.» Tel ce couple de Vevey, qui a eu vent de l’exposition samedi matin seulement, et qui a aussitôt sauté dans le train pour venir à Carouge, parvenant à acquérir l’un des derniers originaux encore disponibles. Dans la foule, quelqu’un a encore lâché à Zep ce petit mot sympa: «si jamais, vous pouvez venir voir votre dessin chez moi! Je vous accueille volontiers…» (24 heures)

Créé: 06.10.2018, 16h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...