Passer au contenu principal

La Suisse existe, Ben y revient pour fêter ses 80 ans à Bâle

L'artiste aura 80 ans le 18 juillet 2015. Une rétrospective lui sera consacrée au Musée Tinguely de Bâle.
L'artiste aura 80 ans le 18 juillet 2015. Une rétrospective lui sera consacrée au Musée Tinguely de Bâle.
AFP

Bardé d’implacables vérités et d’impertinentes contre-vérités, Ben ne sort jamais sans son slogan. Sans ses jeux de mots toujours en équilibre entre les sens, sans sa si ronde et si familière «écriture» dénominateur commun d’une libre-pensée, sans cette verve ininterrompue. Qu’il peigne en blanc sur noir «La Suisse n’existe pas» pour l’exposition universelle de Séville en 1992, qu’il reçoive dans sa galerie de Nice ou dans sa Cour du doute à Blois, qu’il anime Free-Ben, sa propre webradio, l’artiste-théoricien au phrasé en mode Dalí est en représentation permanente.

Et même s’il avoue être «un peu inquiet pour sa mémoire mais pas trop», l’hyperactif fêtera ses 80 ans le 18 juillet 2015 et ne se laissera pas arrêter par le temps qui passe. D’ailleurs, en apôtre du doute, il ne croit plus à la causalité. Ce temps, il le file et l’interroge comme une matière première, il le fêtera aussi à Bâle, invité par le Musée Tinguely (octobre 2015-janvier 2016) à déployer son œuvre pour sa première grande rétrospective en Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.