«Breaking Bad» au musée

«Breaking Bad»Plusieurs objets phare de la série culte sont désormais au Musée national d'histoire américaine de Washington.

Le public devra toutefois attendre 2018 pour voir les pièces de la célèbre série au musée. Ici, l'acteur Bryan Cranston, qui incarne le personnage principal de la série, devant les combinaisons utilisées pour les tournages. (10 novembre 2015)

Le public devra toutefois attendre 2018 pour voir les pièces de la célèbre série au musée. Ici, l'acteur Bryan Cranston, qui incarne le personnage principal de la série, devant les combinaisons utilisées pour les tournages. (10 novembre 2015) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chapeau de Walter White, professeur de chimie devenu baron de la drogue, et les emblématiques combinaisons de protection jaunes qu'il utilisait avec son acolyte Jesse Pinkman pour «cuisiner» de la métamphétamine dans la série «Breaking Bad», sont entrés au musée mardi.

Quelques-uns des objets marquants de cette série culte ont été remis au Musée national d'histoire américaine de Washington lors d'une cérémonie en présence de plusieurs acteurs, «reconnaissance de l'influence de la série sur la culture américaine», selon l'institution.

Legs des producteurs

Le chapeau de Walter White quand il se métamorphose en «Heisenberg», les combinaisons jaunes de protection et les masques à gaz utilisés par Walter White et Jesse Pinkman dans leurs laboratoires clandestins, le badge de policier de l'agent Hank Shrader, trois sachets de cristaux de métamphétamine bleus (en fait des bonbons utilisés sur le tournage) ou un gobelet de la chaîne de fast-food virtuelle Los Pollos Hermanos ont ainsi été légués au musée par les producteurs.

«Je suis l'homme qui a fait entrer la métamphétamine au Musée national», a plaisanté Dwight Bowers, conservateur du Musée national d'histoire américaine.

Bryan Cranston, l'acteur qui incarne Walter White, a fait le bonheur des photographes en recoiffant son chapeau quelques instants.

«Breaking Bad a été une aventure extraordinaire, qui a changé ma vie. On me demande souvent si la série ne me manque pas. La vérité c'est que non, parce que Vince Gilligan (le créateur) et les auteurs ont ciselé cette série avec un tel degré de perfection, avec un début, un milieu et une fin (que si on avait voulu poursuivre) cela aurait presque ruiné l'expérience que l'on a eue», a-t-il dit.

Combinaison-sauna

D'autres comédiens de la série étaient également présents, comme Aaron Paul (qui joue le rôle de Jesse Pinkman), Dean Norris (Hank Schrader, le beau-frère), Jonathan Banks (Mike Erhmantraut, l'homme de main) et RJ Mitte (Walter White Jr, le fils).

«Il y a eu deux versions de la combinaison de protection. Avec la première il y avait un problème de son, des bruits de frottement quand on marchait, donc elle a été remplacée par un second modèle, plus satiné et confortable... Mais aucune de ces deux combinaisons ne respirait, donc c'était comme être dans un sauna», s'est encore rappelé l'acteur au vu des deux combinaisons jaunes anticontamination.

«Les voir là me rappelle de bons souvenirs. L'expérience est éphémère, mais les souvenirs sont là pour toujours», a-t-il conclu.

Toutefois, les objets de Breaking Bad ne seront pas présentés au public avant 2018 et une exposition sur la culture américaine actuellement en préparation.

«Breaking Bad» a été diffusée de 2008 à 2013. La série raconte l'histoire de Walter White, professeur de chimie sans histoires à Albuquerque (Nouveau-Mexique) qui, atteint d'un cancer du poumon à un stade avancé, se transforme peu à peu en baron de la drogue pour payer son traitement et subvenir aux besoins de sa famille.

La série, encensée par la critique et les fans, a été récompensée à de multiples reprises.

Le Musée national d'histoire américaine dispose déjà d'objets utilisés dans d'autres séries, comme «Mad Men» ou «Seinfeld».

(afp/nxp)

Créé: 11.11.2015, 02h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.