Plus de femmes et de minorités à la réalisation

Séries télé américainesLes femmes et les personnes issues de minorités sont désormais mieux représentées dans la réalisation télévisée américaine.

La réalisatrice Ava DuVernay a créé la série Netflix «Dans leur regard» diffusée en 2019.

La réalisatrice Ava DuVernay a créé la série Netflix «Dans leur regard» diffusée en 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nombre record d'épisodes de programmes télévisés ont été dirigés par des femmes ou des réalisateurs issus de minorités, relève un rapport publié mardi, signe de nets progrès au sein d'un secteur qui cherche à être plus inclusif.

Cette étude couvrant la saison 2018-2019 et commandée par le syndicat des réalisateurs américains, la Directors Guild of America (DGA), rapporte que pour la première fois, la moitié de tous les épisodes de programmes télévisés ont été réalisés par des femmes ou des réalisateurs noirs, hispaniques ou asiatiques. Un chiffre plus élevé que le record enregistré l'an dernier (42,5%). Il y a cinq ans, il était de 21%.

«L'inclusion est depuis très longtemps une priorité pour notre syndicat, et nous avons poussé les studios, les chaînes et les producteurs à faire mieux», a affirmé Thomas Schlamme, président de la DGA, dans un communiqué. «Alors que le changement a été très lent les années passées, nous sommes heureux et grandement encouragés de voir les récents engagements de l'industrie» dans ce domaine, a-t-il ajouté.

Le rapport a examiné plus de 4300 épisodes produits en 2018-2019. Les épisodes dirigés par des femmes représentaient 31% du total, ceux réalisés par des personnes issues de minorités 27%.

Mise en garde

Malgré ces progrès, le syndicat a toutefois mis en garde contre le fait que les employeurs offrent de plus en plus le rôle de réalisateur à des personnes dont ce n'est pas le travail, acteurs ou écrivains par exemple.

«Les producteurs ont entre les mains le pouvoir de donner une opportunité qui peut mettre une personne aspirant à être réalisatrice à la télévision sur la voie d'une carrière de toute une vie, à faire ce dont elle rêvait», a dit Thomas Schlamme.

«Et bien que nous soyons encouragés par le fait que près de la moitié des premiers emplois soient allés à des femmes l'an dernier, et près d'un tiers à des réalisateurs de couleur, nous sommes encore très préoccupés par les pratiques qui sous-tendent les embauches, et qui réduisent le nombre d'emplois disponibles pour les réalisateurs débutants ou confirmés», a-t-il expliqué. (afp/nxp)

Créé: 20.11.2019, 00h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...