Passer au contenu principal

«J’avais besoin de m’aérer la tête»

Harlan Coben, maître du thriller, sort de son antre. Sur TF1 et Sky One, l’Américain s’incruste en «showrunner» en série.

A 54 ans, Harlan Coben n’a plus rien à prouver sur le terrain du thriller. Du moins, l’écrivain au profil de footballeur américain peut-il se targuer de marquer en tête des ventes depuis une vingtaine d’années. Récipiendaire du Edgar Award, du Shamus et de l’Anthony, hautes distinctions du roman policier, l’homme du New Jersey s’amuse surtout d’être sacré par son ami d’études Dan Brown «roi du Hook and Twist». Dans Intimidation , son dernier thriller, le malin crochète l’intérêt jusqu’à l’ultime balle de match. «J’en suis très fier, ça va être dur d’égaler au prochain roman mais je tiens une idée bien tordue» lance-t-il en ce petit matin parisien. Coben applique une stratégie souvent développée. Au premier coup de théâtre, un type ordinaire apprend par un étranger que sa femme n’était peut-être pas enceinte de ses œuvres quand il s’est dépêché de l’épouser.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.