Une présentatrice souffre du racisme et le dit

BelgiqueCécile Djunga a révélé dans une vidéo postée sur Facebook qu'elle était victime de harcèlement à cause de la couleur de sa peau.

Cécile Djunga ne supporte plus d'être insultée.

Cécile Djunga ne supporte plus d'être insultée. Image: dr/Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une présentatrice météo de la chaîne publique belge RTBF a dénoncé dans une vidéo publiée mercredi soir le racisme dont elle victime depuis qu'elle passe à la télévision, recevant dans la foulée des milliers de messages de soutien sur les réseaux sociaux.

«J'ai décidé que j'allais le dire parce qu'il y a trop de gens qui pensent que le racisme en Belgique n'existe pas. Ce n'est pas vrai», explique cette présentatrice, Cécile Djunga, dans une vidéo intitulée «Coupe de gueule» publiée sur son compte Facebook et vue plus de 500'000 fois en une quinzaine d'heures.

«Recevoir des Sale négresse, rentre dans ton pays , en fait c'est pas drôle. Donc en fait moi j'en ai marre», raconte-t-elle les larmes au yeux. «Moi je me sens belge, je suis bien dans mon pays. Maintenant, on va arrêter de me dire de rentrer dans mon pays, parce que je suis dans mon pays», poursuit-elle pendant cette vidéo d'environ 5 minutes.

«Torrent de boue»

Elle appelle les personnes qui pourraient elles aussi être victimes de harcèlement à la rejoindre. «Je dis ça parce que je suis noire, mais il y a des gens qui sont gros, qui sont musulmans, qui sont arabes, qui sont roux, avec des lunettes... Tous les gens qui se font persécuter sur les réseaux sociaux, ça doit s'arrêter. Le harcèlement virtuel, ça touche», insiste Mme Djunga, également comédienne.

Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF, a exprimé jeudi sur la chaîne publique «sa colère» face au «torrent de boue» dont est victime Mme Djunga. «Le racisme est un crime. Il est pénalement poursuivable en Belgique», a-t-il dit.

«Nous allons faire respecter la loi et envisager dès aujourd'hui toute action pour poursuivre ces personnes. Il n'y a pas d'impunité au racisme», a-t-il ajouté. (afp/nxp)

Créé: 06.09.2018, 11h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.