Douze comédiens romands dans un huis clos étouffant

ScèneJean-Luc Borgeat, Diego Todeschini, Lionel Fresard, Yves Jenny, Bernard Escalon, François Florey… «Douze hommes en colère» réunit une impressionnante brochette d’acteurs professionnels.

«Douze hommes en colère» réunit une brochette de comédiens romands. Dans l'ordre alphabétique: Jean-Luc Borgeat, Bernard Escalon, François Florey, Lionel Fresard, Olivier Havran, Roger Jendly, Yves Jenny, Michel Lavoie, Antoine Mozer, Olivier Périat, Guillaume Prin, Vincent Rime, Diego Todeschini.

«Douze hommes en colère» réunit une brochette de comédiens romands. Dans l'ordre alphabétique: Jean-Luc Borgeat, Bernard Escalon, François Florey, Lionel Fresard, Olivier Havran, Roger Jendly, Yves Jenny, Michel Lavoie, Antoine Mozer, Olivier Périat, Guillaume Prin, Vincent Rime, Diego Todeschini.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une heure quarante de délibérations durant lesquelles les certitudes vont voler en éclats. Durant lesquelles chaque personnage va se débattre avec ses doutes et ses préjugés pour décider s’il faut ou non envoyer à la chaise électrique un gamin de 16 ans, accusé d’avoir tué son père, qui le maltraitait. Tout plaide pour une condamnation à mort. Mais les jurés, isolés pour décider du verdict, se retrouvent acculés par l’un d’entre eux à réanalyser minutieusement les témoignages faits à la barre, à combler les lacunes d’une instruction peut-être bâclée. Dehors, la canicule sévit. L’ambiance est lourde. Les esprits vont s’échauffer; chacun va tomber petit à petit sa veste, son masque.

«Je rêvais d’un projet choral qui réunirait une série de comédiens avec qui je rêvais de travailler»

Le metteur en scène fribourgeois Julien Schmutz réussit un joli tour de force en réunissant douze comédiens romands pour porter sur scène un classique du XXe siècle: Douze hommes en colère, drame écrit par Reginald Rose en 1953 et gravé dans les mémoires grâce à l’adaptation cinématographique qu’en a tiré Sydney Lumet quatre ans plus tard. Créé la saison dernière à Villars-sur-Glâne (FR), ce spectacle conduit avec talent est actuellement en tournée. La troupe sera ce soir sur la scène du Reflet, à Vevey, avant son passage par Morges et Mézières.

Révéler le potentiel de chacun

Sur les planches: de plus ou moins vieux renards des scènes romandes, pris dans la toile d’un dispositif scénographique intelligent qui crée enfermement et tensions. «J’ai toujours eu l’envie de monter, un jour, un projet autour d’une brochette masculine, un projet choral qui réunirait une série de comédiens que je connaissais ou avec qui je rêvais de travailler, nous confiait, il y a quelques mois, Julien Schmutz. J’ai donc commencé par créer la distribution, puis j’ai cherché le texte idéal, celui qui réussirait à révéler le potentiel énorme de chacun.»

Actualité renforcée

Avec des caractères bien trempés, l’intrigue de Douze hommes en colère offre justement à tous les personnages une partition originale. Du timide au baratineur, du rationnel au sanguin, du conciliant au faiblard, du sage au raciste… chaque caractère tend au public un miroir qui force le questionnement. Avec ou sans testostérone. «La justice, comme le théâtre, cherche à mettre au jour les raisons qui poussent l’homme à se compromettre, ainsi qu’à démontrer les possibles conséquences de nos actes, observe Julien Schmutz. La pièce de Reginald Rose est un matériau passionnant qui propose d’innombrables pistes de réflexion, sociales comme philosophiques.»

Le texte écrit dans les années cinquante se plonge dans le système judiciaire américain. Mais, avec un langage quotidien direct, il a été subtilement adapté (voire régionalisé) afin de renforcer son actualité avec certaines thématiques toujours modernes comme l’isolement des personnes âgées, les fossés générationnels, les crispations avec les banlieues, etc. Sans jamais risquer la carte du didactisme.

Créé: 18.04.2016, 19h07

Tournée vaudoise

Vevey, Théâtre Le Reflet, ce soir (19h).
Rés.: 021 925 94 94, www.lereflet.ch;

Morges, Beausobre, ma 26 avr. (20?h).
Rés.: 021 804 97 16, www.beausobre.ch;

Mézières, Théâtre du Jorat, du 12 au 15 mai. Rés.: 021 903 07 55; www.theatredujorat.ch.

www.lemagnifiquetheatre.com

Articles en relation

Pilier du Reflet, Théâtre de Vevey, Vincent Olivieri a tiré sa révérence

Nécrologie Très apprécié, le technicien du spectacle a été emporté par une maladie foudroyante. Plus...

Le «Théorème» de Pasolini attend encore sa démonstration

Théâtre A la Grange de Dorigny, «$.T.O.r.M.», adaptation libre de l’œuvre de Pasolini de la Cie Voix Publique, demeure en surface. Critique. Plus...

Julien Mages entonne sa «mélopée du petit barbare» à l’Arsenic

Théâtre Le dramaturge lausannois présente dès ce soir sa nouvelle pièce Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.