Du courrier au Reflet

ThéâtreCinq acteurs donnent vie aux échanges épistolaires d’étudiants du CEPV avec des auteurs romands.

Cinq comédiens donnent vie à l’échange épistolaire.

Cinq comédiens donnent vie à l’échange épistolaire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une ode au geste d’écriture. Sur les planches du Reflet, à Vevey, cinq comédiens dévoileront les échanges épistolaires d’étudiants du Centre d’enseignement professionnel de Vevey (CEPV) avec des écrivains romands. Sous la baguette du metteur en scène Vincent Ozanon, «J’aimerais te dire», à voir jusqu’à samedi, brasse une riche correspondance née d’un projet de médiation culturelle.

«Au départ, l’équipe du Reflet a invité une professeure de français du CEPV à proposer à ses étudiants de rédiger la «lettre qu’ils n’ont jamais osé écrire», explique Vincent Ozanon. Ses 60 élèves ont alors adressé un courrier adressé à une personne réelle ou fictive.» Par la suite, 26 écrivains romands se sont glissés dans la peau des destinataires et ont répondu à la missive. Les étudiants ont alors repris la plume pour conclure l’échange.

La richesse de ce matériau a finalement donné vie à un spectacle hybride, naviguant entre jeu et lecture. «Les courriers de ces élèves livrent quelque chose d’intime, reprend le metteur en scène. Ce qui se dégage de ces lettres parle de l’humain, tout simplement.»

Créé: 18.09.2019, 19h06

Vevey, Le Reflet
Je 19, ve 20 et sa 21 sept. (20h)

Rens. 021 925 94 94
www.lereflet.ch

Articles en relation

Le Reflet invite à butiner au théâtre et chez les fleuristes

Un théâtre, une saison Une cinquantaine de propositions garnissent le bouquet de la saison 2019-2020 du théâtre veveysan. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.