François Gremaud auréolé pour ses pièces absurdes mais si humaines

InterviewLe Lausannois décroche l'un des cinq Prix suisses du théâtre. Coup de fil.

François Gremaud a fondé la 2b company en 2005.

François Gremaud a fondé la 2b company en 2005. Image: Christian Lutz

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au bout du fil, il peine encore à y croire. Le comédien et metteur en scène lausannois François Gremaud, fondateur de la 2b company, reçoit l'un des cinq Prix suisses du théâtre. Cette récompense auréole ses créations ludiques, qui jouent sur l'absurde pour mieux révéler les petites failles humaines. Au sein de sa compagnie ou du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay, il dissèque nos petits travers avec tendresse et humour.

Le mois dernier encore, le collectif qu'il forme avec Michèle Gurtner et Tiphanie Bovay-Klameth irradiait de drôlerie dans «Pièce», spectacle imaginé autour de la création d'une... pièce, au festival Programme Commun, au Théâtre de Vidy. Le trio tisse ses partitions scéniques autour de petites communautés réunies autour d'une même passion: la poterie dans «Les potiers», le chant dans «Chorale» (avec Laetitia Dosch) ou la peinture dans «Vernissage».

Les créations de François Gremaud ont également tapé dans l’œil de la Sélection suisse en Avignon. À l'affiche cet été, «Phèdre!» met en scène un comédien (l'excellent Romain Daroles) racontant sa passion pour le texte de Racine (Collection Lambert, du 11 au 21 juillet). En 2016, il y présentait sa fameuse «Conférence de choses». Dans ce solo à tiroirs, Pierre Mifsud tisse des liens loufoques entre les sujets, passant de Descartes au bonbon Haribo.

On l'attrape au téléphone entre deux sessions de répétitions au Théâtre de Vidy, où il mitonne une création pour la saison 2020-2021.

Vous semblez ému par cette récompense... Que représente-t-elle pour vous?
Oui, je suis très flatté, ému, honoré. Je suis presque gêné, je me suis dit qu'ils s'étaient peut-être trompés de nom (rires).

Comment décririez-vous votre univers artistique?
Je porte mon attention aux petits détails, aux petits accidents de nos vies. Je me sens comme un proche parent de Zouc, qui s'intéresse aux personnes du quotidien, ou des plasticiens Peter Fischli et David Weiss, qui travaillent sur des matériaux très simples. Je me reconnais aussi dans le travail de Christophe Marthaler, qui capte des situations considérées comme dérisoires. Il y a, je crois, une forme d'humilité helvétique, qui met l'accent sur les petites gens et les petites histoires plutôt que sur les grands destins et les grandes figures. Et j'espère apporter un peu de joie au théâtre!

Pouvez-vous nous dévoiler le contenu du spectacle que vous préparez en ce moment?
Je souhaite réaliser une trilogie autour de trois figures féminines tragiques des arts vivants. Après «Phèdre!», je crée un spectacle autour du célèbre ballet «Giselle», avec la danseuse néerlandaise Samantha van Wissen. Elle est extraordinaire, d'ailleurs j'ai de la peine à croire que je travaille avec elle! Quant au troisième volet, il sera consacré à «Carmen».


Le trailer de la «Retropresqu'tive» de la 2b company, présentée l'an dernier au Théâtre de Vidy

A lire aussi: Yan Duyvendak décroche l'Anneau Hans-Reinhart

Mais encore: L'interview d'Yan Duyvendak, lauréat de l'Anneau Hans-Reinhart

Créé: 25.04.2019, 14h35

Articles en relation

Ces faux mauvais comédiens qui subliment nos faiblesses

Théâtre À Vidy, le collectif farfelu Gremaud/Gurtner/Bovay décape dans «Pièce». Critique. Plus...

A Vidy, les odes à la joie de la 2b company

Théâtre Délicieusement déjanté, le collectif lausannois fondé en 2005 a droit à une «Rétropresqu’tive», de mardi à dimanche au Théâtre de Vidy. Rencontre. Plus...

François Gremaud a le pessimisme joyeux

Théâtre Usine à gaz, Vidy, Arsenic: le metteur en scène lausannois squatte toutes les planches avec ses créations décalées. Rencontre avec un hyperactif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.