La marquise d’O…, immaculée conception

ScèneL’Oriental-Vevey accueille la nouvelle création de la Cie De Facto.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur scène – à M…, ville importante de Haute-Italie –, il y a la comédienne Marie Fontannaz, qui campe la marquise d’O…, dame d’excellente réputation, veuve et mère de plusieurs enfants. À ses côtés, Attilio Sandro Palese joue le comte F… Au cœur de l’intrigue emmenée par des dialogues percutants mais aussi de la danse et de la musique, une famille bourgeoise secouée par une grossesse surprise, des exactions commises par des soldats durant la guerre et une passion fulgurante.

Tout démarre avec un encart dans la presse, dans lequel la dame annonce qu’elle est, sans savoir comment, dans l’attente d’un heureux événement et que le père de l’enfant qu’elle mettra au monde devait se faire connaître. Pour des considérations d’ordre familial, la marquise est décidée à l’épouser. Après «Trois hommes dans un bateau sans oublier le chien» et «Le moche», la Cie De Facto – emmenée par la metteuse en scène Nathalie Sandoz – adapte la nouvelle signée par Heinrich von Kleist au tournant du XVIIIe siècle. Un texte qui n’a rien perdu de son actualité, passé par la Grange de Dorigny, il y a une semaine, et à l’affiche de l’Oriental-Vevey, dès jeudi soir.

Durant plus de nonante minutes, les questions se bousculent: comment une femme peut-elle en arriver à publier une demande pareille? Dans quel contexte une chose aussi insensée est-elle possible? «Kleist est un maître disséqueur qui ouvre devant nous un formidable laboratoire d’observation de l’âme humaine, de ses failles et de ses conflits, mais aussi de son désir d’absolu et de ses aspirations au dépassement, observe Nathalie Sandoz. Ce récit où le scandale est toujours sur le point d’éclater se lit comme un thriller psychologique qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement et à la désignation du coupable.» À voir jusqu’à dimanche. (24 heures)

Créé: 21.03.2019, 08h17

Vevey, Théâtre de l’Oriental
Je 22 mars et ve 22 (20h), sa 23 (19h) et di 27 (17h30)
Rés.: 021 925 35 90
www.orientalvevey.ch

Articles en relation

Quand la musique génère la fantasy

Musique de film L’Orchestre symphonique Bande-Son part à la conquête des contes et légendes du cinéma, avec ses chœurs. Plus...

Dans les galeries avec Laurent Delaloye

Culture Le choix de la rédaction. Plus...

L'Orient voyageur d'Anouar Brahem à Morges

Concert La tournée de l’oudiste tunisien passe au Théâtre de Beausobre. Plus...

Le destin de Jean-Louis frappe à nouveau

Humour La pièce à succès, narrant les mésaventures d’un vigneron du cru, s’offre une nouvelle cuvée. Plus...

Tango et fugue

Concert Duo étonnant entre le bandonéon et le clavecin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.