Mariage d'humour pour Morges-sous-rire et Maxi-rires

Le festival morgien se rapproche de son petit frère valaisan. Une collaboration qui portera surtout sur la programmation.

Morge-sous-rire se rapproche de son petit frère valaisan Maxi-rires.

Morge-sous-rire se rapproche de son petit frère valaisan Maxi-rires.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

"Quand la montagne et le lac se rejoignent pour le meilleur et pour le rire." Ce matin, le festival dédié depuis 30 ans à l'humour, du côté de Morges, et son homologue valaisan, créé à Champéry il y a dix ans, ont annoncé un rapprochement. Une union qui ne réalisera pas sous le régime de la communauté des biens mais qui prend plutôt la forme d'une collaboration soutenue au niveau de la programmation.

"Il ne s'agit pas d'une fusion de nos deux structures qui restent financièrement indépendantes, confirme Roxane Aybek, directrice du Théâtre de Beausobre et de Morge-sous-rire. Chaque festival garde son identité propre autour de ce qui touche au visuel, à nos politiques tarifaires, aux contacts avec les sponsors. En revanche, nous allons coopérer étroitement pour tout ce qui touche à l'artistique. Nous travaillons main dans la main depuis quelques années déjà. Cette annonce est surtout une officialisation de notre collaboration afin d'être plus cohérents vis-à-vis du public et des artistes."

La liaison entre les deux festivals n'est, en effet, pas nouvelle. Elle s'est naturellement développée pour cause de proximité de dates auxquelles les deux festival déroulent chaque année leurs spectacles: une douzaine pour Maxi-rires qui allume ses feux durant quatre jours à l'Ascension, une trentaine pour Morges-sous-rire qui investit le théâtre de Beausobre durant une grosse semaine au mois de juin.

Concrètement, ce mariage permettra de négocier à deux les gros contrats conclus avec les stars de l'humour à l'affiche des deux festivals. Et d'éviter, aussi, que les deux manifestations ne portent leur dévolu sur les mêmes noms, quand il s'agit de comiques moins "bankable". Puisque le public qui affectionne l'humour n'hésite pas à traverser les Suisse romande lorsqu'il aime un artiste et qu'il souhaite le découvrir sur scène, autant éviter de le programmer partout au même moment. "Cela nous permettra de diversifier l'offre à la fin du printemps, tout en mettant en avant un plus grand nombre d'artistes, mais aussi de maîtriser la surenchère que les grands noms peuvent provoquer." Pour Roxane Aybek, ce rapprochement participe totalement à la stratégie de développement de Morges-sous-rire. "Nous nous sommes alliés avec des grands festivals internationaux, au Canada, au Maroc. Le faire également au niveau national se justifie tout-à-fait." Les nouveaux partenaires espèrent-ils, désormais, réussir à séduire le Montreux Comedy, grand concurrent romand? "Ce n'est pas à l'ordre du jour car il n'y a pas de véritable concurrence avec Montreux qui se tient en décembre." (24 heures)

Créé: 17.11.2016, 12h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...