«Photographies de A» dans le flou de l’hystérie

ThéâtreAu Pulloff, la pièce de Daniel Keene plonge dans une psyché troublée

Dans «Photographies de A», Ariane Moret (à g.), comédienne
à la mise en scène, partage la scène avec Catherine Graindorge.

Dans «Photographies de A», Ariane Moret (à g.), comédienne à la mise en scène, partage la scène avec Catherine Graindorge. Image: MARIO DEL CURTO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Augustine. Derrière ce prénom d’un autre temps, se cache l’une des patientes les plus célèbres de Jean-Martin Charcot, médecin du XIXe siècle connu pour ses recherches sur l’hystérie. C’est de cette femme que traite la pièce «Photographies de A» de l’auteur australien Daniel Keene que la compagnie Bilbao Théâtre vient de monter à L’Oriental de Vevey et qui se joue désormais au Pulloff à Lausanne.

À la mise en scène, mais aussi au jeu, Ariane Moret a soigneusement esquivé toute tentation de renvoi strictement historique pour délivrer un spectacle qui plonge plutôt dans la phénoménologie d’une psyché troublée.

Musique et projections contribuent à évoquer les sensations agitées de «A», tout en cherchant à thématiser la question du regard porté sur la maladie, puisque la photographie servait à documenter ces cas cliniques. Les impressions s’exhalent avec force et chaos, sans chercher à faire discours. Troublant et nébuleux. (24 heures)

Créé: 31.10.2018, 14h24

La pièce

Lausanne, Pulloff Théâtres
Jusqu’au di 11 novembre
Rens.: 021 323 63 86
www.pulloff.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.