Quand le chœur devient un personnage

CréationVoix de Lausanne incarnera nos souvenirs dans «La valse des jours», fêtant aussi les 40 ans de l’Octogone.

Trente choristes de Voix de Lausanne démultiplient le personnage d’Ariane, pour mieux révéler ses souvenirs. Images: JEAN-PAUL GUINNARD

Trente choristes de Voix de Lausanne démultiplient le personnage d’Ariane, pour mieux révéler ses souvenirs. Images: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout partira du foyer de l’Octogone, ces samedi 14 et dimanche 15 décembre. En coproduction avec le théâtre, la Compagnie 5/4 et le Chœur Voix de Lausanne ont décidé de rendre hommage à l’espace emblématique. C’est ici que musiciens et choristes délivreront d’abord quelques sérénades, autour d’un verre, avant de monter sur scène et d’emporter le public avec lui. Car «La valse des jours» prend le prétexte du partage et de la fête pour pénétrer plus en douceur dans le vif du sujet.

Sur les planches, deux anniversaires. Celui du théâtre pulliéran qui fête cette année ses 40 années d’existence, mais aussi et surtout celui d’Ariane (interprétée par Yvette Théraulaz), un personnage triste car il n’a pas été invité à trinquer au foyer. Lorsque lentement la salle de spectacle s’étoffe pour prendre vie, les souvenirs de l’âme mélancolique prennent le dessus, éveillés par l’ensemble vocal qui pénètre progressivement dans l’espace. «Le moment du bilan surgit immanquablement dans une vie, explique Dominique Tille, directeur du chœur et chorégraphe aux côtés de la metteuse en scène Heidi Kipfer. Très vite les souvenirs d’Ariane nous plongent dans une série d’événements, à la portée personnelle et universelle.»

Grâce aussi à la plume d’Anne-Frédérique Rochat, «La valse des jours» naviguera dans ces espaces-temps qui érigent une vie, à l’image du mariage, de l’anniversaire d’un enfant ou plus tristement du départ d’un proche. «Les scènes qu’Ariane se remémore n’ont pas besoin d’être réalistes, elles peuvent aussi être oniriques ou burlesques, puisqu’elles sont une vision transformée, idéalisée ou caricaturée de son passée», relève, quant à elle, l’auteure.

«Le moment du bilan surgit toujours dans une vie. Ici, les souvenirs d’Ariane ont une portée à la fois personnelle et universelle»

«L’idée est que les choristes incarnent ces souvenirs comme des personnages, pour renforcer les liens avec le public, ajoute encore Dominique Tille. Car il y a autant d’histoires que de spectateurs, et le but est d’exprimer à voix haute les réflexions intérieures afin de donner vie à la multiplicité humaine.» Évoqué par des «tableaux en chansons» selon les mots de Heidi Kipfer, le voyage introspectif se démultipliera ainsi grâce à la trentaine de chanteurs, tout en faisant l’effet d’une extension de la personnalité d’Ariane.

«Nous avons imaginé le travail du chœur comme une entité homogène, s’enthousiasme enfin Dominique Tille. Tout comme le mouvement de la pensée, certains éléments se détacheront parfois de l’ensemble. Et les chorégraphies ne contrediront pas l’idée du texte. Certains gestes évoqueront par exemple la durée d’une expérience, qui parfois devient floue lorsqu’elle se situe loin dans le passée.» Structuré de manière chronologique, «La valse des jours» relatera ainsi l’existence, mais aussi le temps du rêve. Tout un programme.

Créé: 12.12.2019, 10h11

Pully, Théâtre de l’Octogone
Sa 14 (20h30), di 15 (17h)

www.theatre-octogone.ch

Articles en relation

Le chef de chœur trop curieux pour se contenter d’une seule case

Portrait Touche-à-tout créatif débordant d’énergie, le Lausannois Dominique Tille sait mieux que personne embarquer les chanteurs dans ses délires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...