Chapardeuse, Chippie fera rêver les enfants

Jeune public«Chippie chipe» raconte le périple d’une fillette dans des univers saugrenus. À découvrir au Théâtre de marionnettes de Lausanne.

La fillette Chippie part à la découverte de mondes étranges peuplé d’objets qu’elle chaparde.

La fillette Chippie part à la découverte de mondes étranges peuplé d’objets qu’elle chaparde. Image: YOAN JEUDY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’histoire d’une petite fille qui vagabonde dans des mondes saugrenus, peuplés d’objets plus étranges les uns que les autres. Au Théâtre de Marionnettes de Lausanne (TML), la Compagnie Erikilette conte les pérégrinations oniriques de Chippie, fillette bien sage quoique pourvue d’un (petit) défaut: elle adore chiper les objets qu’elle trouve sur son passage.

«Elle aime piquer des choses pour découvrir, renifler, sentir le monde», résume la comédienne Jennifer Wesse Moser. À mi-chemin entre le théâtre d’objets et de marionnettes, Chippie chipe ravira les enfants (dès 3 ans) ce week-end puis jusqu’au 7 février au TML, avant l’Echandole, à Yverdon, le 22 avril. Vadrouillant d’un univers à l’autre, la malicieuse et inventive Chippie façonnera une copine avec les objets chapardés çà et là. «Parce que, avec une amie, on n’a plus de sentiment de solitude ou d’abandon. Et, surtout, on peut faire bien plus de choses que si on est toute seule.»

Fruit d’une année de travail, Chippie chipe est née de l’imaginaire de la Compagnie Erikilette, basée à La Chaux-de-Fonds. «Lorsque l’on pratique le théâtre d’objets, on se rend compte qu’on ne peut pas plaquer ces matériaux sur des récits existants, car chaque objet a sa vie propre. C’est en les manipulant que l’on construit progressivement des histoires.» Ainsi, des rouleaux de peinture se muent tour à tour en soldats, en caméras de surveillance et en oiseaux.

Espiègle, la fillette-marionnette embarque le jeune public dans des histoires farfelues sans s’épancher pour autant sur ses découvertes et ses états d’âme. «Nous avions envie de créer un spectacle peu bavard pour que les enfants explorent le pouvoir de l’imagination. Nous voulions aussi leur rappeler qu’on peut continuer à s’amuser avec pas grand-chose.»


Lausanne, Théâtre de marionnettes
Sa 27 janv. (17 h) et di 28 janv. (11 h et 15 h). Dès 3 ans
Rens. 021 624 54 77
www.marionnettes-lausanne.ch

Créé: 25.01.2018, 10h08

Articles en relation

La tête pleine de rêves, Lionel Caille imagine l’avenir du TML

Un théâtre, une saison Le Lausannois ouvre un nouveau chapitre pour le Théâtre de marionnettes, avec l’ambition de soutenir un genre de spectacle qui gagne des galons. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.