Charriot gravit Despentes et la relève

ThéâtreLa comédienne Emilie Charriot passe à la mise en scène en montant «King Kong Théorie» de Virginie Despentes.

Julia Perazzini prête voix à Virginie Despentes, Géraldine Chollet à son propre vécu.

Julia Perazzini prête voix à Virginie Despentes, Géraldine Chollet à son propre vécu. Image: Philippe Weissbrodt

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Réputé avec fracas «électrochoc», «bombe» ou «coup-de-poing», le «manifeste pour un nouveau féminisme» paru en 2006 sous la plume armée de la romancière et cinéaste française Virginie Despentes, King Kong Théorie, se perçoit à la scène comme le récit de vie sincère et pondéré d’une midinette déguisée en guerrière. Emasculé, le témoignage de la violée recyclée violeuse de tabous? De la prostituée désintoxiquée de sa came? De l’actrice de films X dénonçant la pornographie d’une féminité normée? Non pas. La comédienne passée metteuse en scène Emilie Charriot reprend simplement à son compte la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qui caractérisent en creux l’écriture à l’œuvre dans Baise-moi, Vernon Subutex ou cette Théorie selon laquelle King Kong figurerait «une sexualité d’avant la distinction des genres telle qu’imposée politiquement».

Eloquence d’un plateau entièrement nu. Pénétration d’une lumière subtilement crue. Tonalité retenue d’une confidence que déplie méthodiquement l’esprit d’analyse. Mais surtout, redoublement d’une parole autobiographique éminemment accessible, portée tour à tour par la danseuse Géraldine Chollet et par l’actrice Julia Perazzini, histoire qu’elle puisse proliférer. «Qu’elle délie les langues», dira Emilie Charriot. Que chacune, mais aussi chacun («à quand l’émancipation masculine?» conclut le texte) la nourrisse de sa voix propre. Loin de l’Amazone barbue que l’on pouvait craindre ou espérer, Virginie Despentes s’est révélée sur les planches une moraliste de son temps. Presque une psychologue.


King Kong Théorie
Théâtre St-Gervais, rue du Temple 5, Genève
Jusqu’au 21 mai, 022 908 20 00, www.saintgervais.ch (24 heures)

Créé: 12.05.2016, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

À défaut d'accord-cadre, Jean-Claude Juncker et Doris Leuthard se sont félicités à Berne de la nouvelle «dynamique positive» entre l'UE et la Suisse, qui débloquera par ailleurs 1,3 milliard pour les pays de l'Est (publié le 24 novembre 2017)
Plus...