Passer au contenu principal

«Dixit» voyage dans l’âme de Béjart

À Beaulieu, la nouvelle création du Béjart Ballet Lausanne replace le chorégraphe au cœur de son œuvre et de la scène.

Sur la scène de Beaulieu et comme dans le studio de répétition du vivant de Béjart, les artistes de «Dixit» dansent sous le regard du maître.
Sur la scène de Beaulieu et comme dans le studio de répétition du vivant de Béjart, les artistes de «Dixit» dansent sous le regard du maître.
BBL-Lauren Pasche

Le défi était d’envergure: réussir à donner un souffle nouveau au répertoire de Maurice Béjart (1927-2007) tout en rendant hommage au génie créateur de l’un des plus grands chorégraphes du XXe siècle. Sans verser dans l’hagiographie ou l’explication de texte; sans trahir, surtout, une œuvre qui continue à être adulée aux quatre coins du monde. À Beaulieu mardi soir, le Béjart Ballet Lausanne (BBL) – emmené par son directeur artistique, Gil Roman, et le metteur en scène Marc Hollogne, auteur de cette nouvelle création – a réussi son pari, malgré quelques fautes de goût que l’on espère corrigibles. Mieux, Dixit n’a rien à voir avec les précédents best of déjà produits par le BBL.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.