Passer au contenu principal

ThéâtreL’exil scruté sous toutes ses coutures, entre exutoire et déchirure

Au Crochetan, la pièce «Je disparais» conte le départ en hâte de deux femmes arrachées à leur foyer. Mais est-il plus difficile de partir ou de rester?

Le spectacle sera joué jusqu'au 26 mai au Crochetan, à Monthey.
Le spectacle sera joué jusqu'au 26 mai au Crochetan, à Monthey.
DR

Deux femmes quittent en hâte leur foyer. Guerre civile? Catastrophe naturelle? Dictature? On ne saura pas pourquoi «Moi» et «Mon amie» se lancent sur les routes. Peu importe. Dans «Je disparais», le dramaturge norvégien Arne Lygre sonde l’exil, ses répercussions tragiques ou salvatrices, les états d’âme qu’il engendre. La compagnie valaisanne Mladha s’empare de ce texte simple et troublant au Théâtre du Crochetan, à Monthey, de jeudi à samedi. «J’ai découvert ce texte il y a cinq ou six ans et ce qui m’a touché, c’est l’humanité, la fragilité et l’universalité du propos», confie Mathieu Bessero-Belti, metteur en scène.

À mille lieues de chez elles, «Moi» et «Mon amie» attendent que «Mon mari» et «La fille de mon amie» les rejoignent. Le mari ne viendra jamais. Car, au final, est-il plus difficile de quitter son pays que d’y rester? «Cette pièce parle des déchirures, des ruptures et des deuils que l’on traverse en tant qu’êtres humains, raconte Mathieu Bessero-Belti. Mais il est aussi question de la manière dont on se reconstruit après un drame.» Arne Lygre ne donne pas de leçon toute faite mais explore les notions de séparation, de déchirement et de déracinement. Entre présence et absence. Entre le «moi» et l’autre. Entre la culpabilité et l’oubli. Comment tracer son chemin au milieu du chaos? «L’un des thèmes forts de cette pièce est celui de la compassion. Avec cette question sous-jacente: peut-on vraiment comprendre les autres?»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.