Passer au contenu principal

Un théâtre, une saisonLes femmes s’emparent des planches du Pulloff

Au menu de sa saison 2019-2020, la salle lausannoise propose quatorze rendez-vous théâtraux.

Le spectacle «Femmes amoureuses» ouvre la saison.
Le spectacle «Femmes amoureuses» ouvre la saison.

Comédiennes, metteures en scènes ou écrivaines: les femmes, touchantes, pétillantes et impertinentes, tiendront le haut de l’affiche de la saison 2019-2020 du Pulloff, à Lausanne. Cette semaine déjà, des «Femmes amoureuses» ouvrent les feux, dans cette pièce de Mélanie Chappuis sur l’amour au féminin interprétée par cinq actrices (3-8 sept.).

Puis des comédiennes se feront le porte-voix de Charlotte Delbo, résistante française et rescapée des camps nazis, dans «Qui rapportera ces paroles?» création mise en scène par Anne Vouilloz (24 sept.-13 oct.).

La plume des auteures se dévoilera tout au long de la saison: Véronique Montel avec sa nouvelle création, «Les bras m’en tombent!» dont elle signe le texte (lire ci-contre), Laurence Voïta avec «En cachant des œufs», duo scénique narrant les retrouvailles de deux frères dans le bureau de leur père peu après le décès de ce dernier (31 mars-7 avr. 20), ou encore Paola Landolt passant à confesse dans «Âge mûr et gueule de bois» (12-17 mai).

Les Messieurs ne sont pas bannis, bien sûr. Parmi les créations, on signalera notamment «La Ville», de Martin Crimp, (mise en scène par une femme, Jo Boegli, 3-22 déc.) et «Churchill, ma mère et moi...», monologue signé Philippe Cohen et mis en scène par Jean-Luc Barbezat (23-28 juin).

----------

Les coups de cœur

«Les 3 ténors» Un spectacle explosif mêlant théâtre et opéra, dans une mise en scène signée Jean-Gabriel Chobaz (7-26 janv. 2020).

«Avenir radieux» Ce texte de l’écrivain romand Jérôme Meizoz sera porté à la scène par Jean-Luc Borgeat (21 avr.-10 mai 2020).

«Élisabeth, femme presque par hasard» Geoffrey Dyson monte cette pièce burlesque et paillarde de Dario Fo, avec Claude-Inga Barbey et Doris Ittig (2-21 juin 2020).

La rencontre

Véronique Montel

Après une opération des cervicales, Véronique Montel se réveille avec les deux bras paralysés. De cet épisode réel, la comédienne a imaginé un spectacle poétique et humoristique, «Les bras m’en tombent!» Morceau choisi: «J’ai passé de la truite, à l’hyène hurlante, à l’otarie pour finir pingouin. Une opération foireuse, ce n’est pas un handicap. C’est un bestiaire!» Une histoire qui finit bien, à découvrir du 10 au 22 mars 2020.

Infos

Billetterie: Le prix des places s’élève à 30 fr. (tarif plein) et à 22 fr. pour les tarifs réduits (AVS, chômeurs et étudiants). Pour soutenir le théâtre, deux formes de souscriptions donnent accès à la gratuité (à tous les spectacles avec la formule «générale», à six spectacles avec la formule «privilège»).

Adresse du théâtre: Rue de l’Industrie 10, 1005 Lausanne. Infos et réservations: 021 311 44 22 et www.pulloff.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.