La fiction comme sport de combat

CritiqueA Vidy, Dieudonné Niangouna casse la brique du cinéma en deux.

<i>Le Kung-Fu</i> mis en scène et joué par Dieudonné Niangouna.

Le Kung-Fu mis en scène et joué par Dieudonné Niangouna. Image: Christophe RAYNAUD DE LAGE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a du «fight» en ce moment à La Passerelle de Vidy, où se joue Le Kung-Fu de Dieudonné Niangouna. La frappe verbale est rapide, elle relève de l’urgence. Mais il y a aussi de l’amour et pas seulement parce que l’on y trouve, parmi d’autres, une séquence rebricolée de In the mood for love, de Wong Kar-wai.

Déclaration d’amour au cinéma d’action (ou d’auteur), au théâtre qui, entre présence et parole, permet de faire resurgir les marques du passé. Et déclaration d’amour à l’Afrique, au Congo-Brazzaville qui porte, en dépit de ses handicaps postcoloniaux, une vitalité créatrice où la débrouille, l’inventivité au quotidien et l’échange social ont leur part.

Accent contemporain
Ce solo à l’énergie montante vise la fiction, ses héros – au hasard: Simon Templar, John Rambo, Bruce Lee (l’acteur en demi-dieu) – et leur réappropriation par un imaginaire collectif générateur de récits à la table familiale. La parole qui s’exprime ici est celle d’une négritude contemporaine, et Dieudonné Niangouna s’ingénie à ne la faire verser ni dans les complaintes du malheur ni dans un comique pittoresque. Cette précaution salutaire donne à son propos et à ses revendications une portée universelle, mais bride aussi parfois l’exubérance de son jeu, le punch dont il se réclame pourtant.

D’un côté, le cinéma libère, raffine, ouvre un jeu mondialisé. De l’autre, il limite, canalise de manière étroite l’imaginaire dans de vaines caricatures. D’un coup de langue bien pendue, Niangouna casse la brique en deux et nous incite à recoller les morceaux.

Créé: 05.02.2015, 17h50

Pratique

Lausanne, Théâtre de Vidy
Jusqu’au dimanche 22 février
Rens.: 021 619 45 45
www.vidy.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...