La Grange de Dorigny braque les projos sur les écrivains du cru

Un théâtre, une saisonLa saison démarre le 26 octobre avec la nouvelle création de Gian Manuel Rau.

L'écrivain lausannois Antoine Jaccoud entre en résidence à la Grange de Dorigny.

L'écrivain lausannois Antoine Jaccoud entre en résidence à la Grange de Dorigny. Image: VANESSA CARDOSO - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les auteurs du cru seront particulièrement à l’honneur, cette saison, à la Grange de Dorigny. Parmi eux, les quatre écrivains-performeurs lausannois Gaël Bandelier, Flynn Maria Bergmann, Nicolas Carrel et Alain Freudiger et les musiciens de l’ensemble baBel enclencheront leur «Blabla data machine», pièce goupillée autour du rapport de l’homme à la machine (8-12 janv. 2020).

Toujours en début d’année, le Lausannois Antoine Jaccoud, en résidence, nous expliquera à quel point «Le sexe, c’est dégoûtant», dans une mise en scène signée Matthias Urban (31 janv.-8 fév.).

D’autres artistes, eux, transposent les mots d’un auteur pour s’en approprier le propos. Ainsi, sous la baguette de Sandro De Feo, l’Othello de Shakespeare se muera en boxeur, sous les traits d’Alain Borek, dans «I am not what I am» (5-7 déc.). Quant à Fabrice Gorgerat, il revisitera Ibsen dans «Peer ou, nous ne monterons pas Peer Gynt» (25-29 fév.).

Au rayon danse, la très talentueuse Eugénie Rebetez, elle aussi en résidence, donnera naissance à «Nous trois», spectacle sur la famille qu’elle interprétera avec le danseur et comédien Victor Poltier et le musicien Pascal Lopinat (22-30 nov.).



Les coups de cœur

«Tableau d’une exécution» Vincent Bonillo monte ce texte de Howard Barker, qui brosse le portrait d’une femme peintre dans la République de Venise (7-10 nov.).

«Nazali lokola yo (Je suis comme toi)» Les artistes congolais du Théâtre des Intrigants scrutent avec humour les rapports hommes-femmes à Kinshasa, dans une mise en scène signée Michel Faure (12-13 déc.).

«En chemin» Un poème visuel écrit par Gustavo Giacosa et rythmé par les compositions musicales de Fausto Ferraiuolo (5-6 mars 20).


La rencontre

Anne-Frédérique Rochat La comédienne et auteure lausannoise ausculte la maternité sous toutes ses coutures dans «Les veilleuses», dont elle signe le texte et qu’elle interprète, aux côtés des comédiennes Carine Barbey et de Jeanne Dumont. Trois femmes enceintes dialoguent autour de leur grossesse, du désir (ou non) d’avoir des enfants, du besoin de laisser une trace derrière nous dans cette pièce mise en scène par Olivier Périat (12-15 mars 20).


Infos:

Billetterie: Le prix des places s’élève à 20 fr. (tarifs réduits à 15 fr., étudiants 10 fr.). L’«abo grande faim» (90 fr. tarif plein, 70 fr. tarif réduit, 30 fr. étudiants) permet d’assister à tous les spectacles de la saison.

Adresse du théâtre: Université de Lausanne, quartier Dorigny, 1015 Lausanne.

Infos et réservation: 021 692 21 24 www.grangededorigny.ch

Créé: 21.10.2019, 16h08

Articles en relation

À côté de ses festivals, le Stravinski veut proposer de l’exclusivité

Montreux La saison culturelle 2019-2020 mise sur des spectacles uniques. Explications. Plus...

Beausobre vivra une saison intense avant d’entamer sa mue

Un théâtre, une saison En raison des travaux de rénovation, la saison s'achèvera fin mars. Mais le nombre de spectacles est quasi le même. Plus...

Le Théâtre de l’Arsenic fête ses 30 ans

Scène Zoom sur deux performances qui lancent la saison du théâtre lausannois. Plus...

L’Odéon fait peau neuve et attaque sa nouvelle saison

Villeneuve Des transformations ont été effectuées pour rendre le théâtre, devenu café-théâtre, notamment plus accueillant. Plus...

Le Théâtre Waouw réfléchit au temps qui passe et à l’écologie

Un théâtre, une saison La salle aiglonne vit sa dernière saison dans ses locaux provisoires. Zoom sur le menu 2019-2020. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.