Mariage reconduit entre Vidy et l'Arsenic

ScèneLes deux théâtres lausannois ont dévoilé, ce matin, le menu de la deuxième édition de Programme Commun, le festival d'envergure internationale dédié à la création contemporaine qui se tiendra du 10 au 20 mars à Lausanne.

Le directeur du Théâtre de Vidy, Vincent Baudriller, et Sandrine Kuster, directrice du Centre d'Art scénique contemporain lausannois, ont présenté, ce matin, le menu du prochain festival Programme Commun, aux côtés de Philippe Saire et de Frédéric Plazy, qui dirigent respectivement le théâtre Sévelin 36 et la Haute école de théâtre La Manufacture, partenaires de la manifestation. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir exhorté à la «Mobilisation générale», en 2015, les théâtres de Vidy et de l'Arsenic défendent cette année le «Mariage pour tous» et l'«Union libre». Seul les slogans des affiches changent. Sur le fond, la deuxième édition de Programme Commun, prévu du 10 au 20 mars prochain, reste fidèle à la formule qui a fait ses preuves l'an dernier: mettre en synergie durant une dizaine de jours la programmation des deux institutions pour défendre la création contemporaine et donner de la visibilité aux artistes d'ici ou d'ailleurs. Ouvrir, aussi, ce rendez-vous artistique à d'autres acteurs culturels de la région (La Haute école romande de théâtre, La Manufacture, et le Théâtre Sévelin 36, cette année), quand les enjeux esthétiques se recoupent.

L'effort a été salué, lors du premier rendez-vous 2015, par 140 professionnels (des journalistes, des directeurs de salle ou de manifestation,...) qui ont fait le déplacement à Lausanne. Pour plus de 80% depuis l'étranger. Et 7600 billets ont été vendus. Un succès que comptent réitérer les deux directeurs Sandrine Kuster (Arsenic) et Vincent Baudriller (Vidy). Ils ont dévoilé jeudi le menu de mars.

56 représentations

La locomotive de la manifestation? Le metteur en scène allemand Thomas Ostermeier. Les dernières représentations de sa nouvelle création La Mouette (d'après Tchekhov et présentée du 26 février au 13 mars à Vidy) lanceront le festival. S'en suivront 15 autres spectacles ou performances, dont la moitié sont des créations, pour un total de 56 représentations. Cette année, la dimension internationale de Programme Commun repose sur des artistes d'Europe et d'Afrique (la Française Séverine Chavrier, les Belges Miet Warlop, Thomas Hauert et Kristien de Proost, le duo suisso-espagnol El conde de Torrefiel ou encore la Cap Verdienne Marlene Monteiro Freitas). Mais «une attention particulière a été donnée à la création helvétique avec la présence d'artistes et d'interprètes issus ou actifs dans les quatre coins du pays.» De Genève ou Lausanne à Zurich, en passant par Lugano, les Grisons,...

Côté création, le public pourra ainsi découvrir, sur l'une ou l'autre des scènes du festival, On va tout dallasser Pamela! de Marielle Pinsard, Blanche/Katrina de Fabrice Gorgerat, Théâtralogie bocagère de Christian Geffroy Schlittler, Unusual Weather Phenomena Project de Thom Luz et Cheer Leader de Karim Bel Kacem et Maud Blandel. Les accueils tourneront, quant à eux, autour de Legends & Rumours de Phil Hayes, Compassion. L'histoire de la mitraillette de Milo Rau, Le triomphe de la Renommée de Marie-Caroline Hominal ou encore Quart d'heure de culture métaphysique d'Oscar Goméz Mata.

«Un marathon culturel»

De la danse, du théâtre ou des performances qui célébreront ce deuxième mariage de passion et de raison: « A un moment où la situation économique internationale et les moyens dévolus à la culture sont tendus, on a souhaité ouvrir les portes de nos institutions pour stimuler la curiosité du public en lui proposant un marathon culturel sans créer de nouvelle structure ad-hoc. Nous mettons surtout en commun nos regards, notre savoir-faire et nos moyens», ont rappelé les deux directeurs. En d'autres mots, Programme Commun est un festival - dont le budget peut être estimé à un petit million de francs - qui se finance essentiellement avec le ménage courant des différents partenaires, moyennant aussi le soutien de sponsors, des autorités ou de Pro Helvetia. Les dépenses spécifiques se montent à 80 000 francs. Des frais qui ont permis, entre autres, de développer le site internet qui regroupe toutes les informations (programme-commun.ch) et donne accès à la billetterie. (24 heures)

Créé: 21.01.2016, 16h49

Articles en relation

Vidy annonce sa deuxième partie de saison

Théâtre Dévoilement de la fin du programme 2015/2016 avec des noms, des audaces et, déjà, des fidélités déclarées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...