Métamorphoses androgynes au cœur de la tradition ibérique

DanseÀ Vidy, François Chaignaud et Nino Laisné métissent les figures du répertoire culturel espagnol dans «Romances Inciertos, un autre Orlando». Un joyau baroque aussi envoûtant que flamboyant.

François Chaignaud, virtuose dans «Romances Inciertos, un autre Orlando», pièce chorégraphique et musicale à découvrir à Vidy.

François Chaignaud, virtuose dans «Romances Inciertos, un autre Orlando», pièce chorégraphique et musicale à découvrir à Vidy. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

François Chaignaud a cette aura mystique de l’artiste en état de grâce. Ce don d’ensorceler une assemblée par sa simple présence en scène. L’été dernier au Festival d’Avignon, le Cloître des Célestins lui offrait un écrin enchanteur. Mais peu importe le lieu. De mercredi à samedi, le danseur virtuose plongera le Théâtre de Vidy dans ce même état de communion. Joyau baroque, «Romances Inciertos, un autre Orlando» métisse le répertoire culturel ibérique à la croisée des traditions populaires et des motifs érudits. Dans ce spectacle flamboyant orchestré par Nino Laisné se succèdent trois figures androgynes – ou tout du moins ambiguës – incarnées par un François Chaignaud au sommet de son art: celui de la métamorphose.

«C’est la première fois que je cherche à inventer une danse d’incarnation, à la fois anachronique et brûlante d’actualité»

«J’ai toujours pratiqué la danse comme un art de la transformation, de l’invention du corps. Mais c’est la première fois que je cherche à inventer une danse d’incarnation, à la fois anachronique et brûlante d’actualité», confiait-il dans la feuille de salle du Festival d’Avignon. Anachronique parce que le spectacle est ancré dans des figures séculaires et dans des motifs musicaux des XVIe et XVIIe siècles. Mais résolument contemporain dans son exaltation du genre comme territoire à explorer.

Trois figures, donc, traversent ce récital embrasé, découpé en trois actes. Oscillant entre danse et chant avec la même virtuosité, François Chaignaud nous emmène d’abord dans le sillage de la Doncella Guerrera, cette jeune fille partie à la guerre sous les traits d’un homme, paladin se jetant à corps perdu sur les routes de l’Espagne médiévale. L’odyssée se poursuit en compagnie de San Miguel, archange voluptueux et raffiné dont Federico Garcia Lorca a tiré un poème: «San Miguel couvert de dentelles est dans l’alcôve de sa tour, ses belles cuisses en plein jour et des lampions aux jarretelles […].» Apparaît enfin la Tarara, gitane andalouse, mystique et séductrice, elle aussi célébrée par Garcia Lorca, dont le poème est habilement tressé à des fragments de vers du XVIIe siècle, des extraits d’opérette des années 30 ou encore à des couplets grivois donnant naissance à des doutes quant à son genre.

De ce triptyque surgit une autre figure ondoyante, l’Orlando de Virginia Woolf, ce jeune noble anglais se métamorphosant tantôt en homme tantôt en femme, de rêve en rêve, sur quatre siècles. Leitmotiv baroque par excellence, le songe hante ce spectacle sublimé par quatre musiciens et leurs instruments anciens (bandonéon, théorbe, violes de gambe, guitare baroque et percussions historiques). Un bijou. (24 heures)

Créé: 10.12.2018, 21h33

Infos pratiques

Lausanne, Théâtre de Vidy
Me 12 décembre (20h)
Jeudi 13 décembre (19h)
Vendredi 14 décembre (20h)
et samedi 15 décembre (17h)
Renseignements: 021 619 45 45
www.vidy.ch

Articles en relation

Le plus grand comédien du monde à Vidy

Lausanne Du haut de ses 2,46 m, Brahim Takioullah incarne le Général de Gaulle sur les planches. Rencontre hors normes. Plus...

Au cœur de la respiration vitale de Yasmine Hugonnet

Danse Avec «Chro no lo gi cal», son dernier spectacle présenté au Théâtre de Vidy, la chorégraphe vaudoise poursuit son exploration d’un mystérieux corps intérieur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.