À l’ombre des «Villes invisibles»

Théâtre musicalLe roman d’Italo Calvino est porté à la scène dans un spectacle où s’entremêlent texte, ombres et musique.

Le spectacle est interprété par deux comédiens, un membre de la troupe Controluce et un guitariste.

Le spectacle est interprété par deux comédiens, un membre de la troupe Controluce et un guitariste. Image: PIERRE-BENOÎT QUERTON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parce que le théâtre d’ombres a cette faculté de suggérer sans révéler, l’idée de porter à la scène Les villes invisibles, bijou littéraire d’Italo Calvino, est apparu comme une évidence pour Francesco Biamonte. Le musicien et comédien vaudois a brodé un spectacle musical avec la complicité des habiles faiseurs d’ombres de la troupe turinoise Controluce. Une fantaisie scénique à découvrir dès ce jeudi au Casino-Théâtre de Rolle (avant l’Échandole, à Yverdon, le 8 février, et l’Oriental-Vevey, du 21 au 25 mars).

Teinté de rêveries orientalisantes, le roman de Calvino nous emmène tout droit à la cour de l’empereur Kubilai Khan. Sentant la fin proche tant pour lui que pour son royaume, il fait venir Marco Polo auprès de lui. Celui-ci lui dépeint les villes merveilleuses, énigmatiques, oniriques qu’il a visitées au cours de ses pérégrinations aux quatre coins de l’immense empire. «Kubilai Khan pressent qu’il y a quelque chose de suffisamment vrai dans ce récit pour que ces villes puissent résister à la «morsure des termites», c’est-à-dire à l’effondrement», résume Francesco Biamonte, qui campe Marco Polo. Ces villes renferment aussi, en filigrane, une dimension érotique. «Chacune porte un nom féminin, ce qui en fait des lieux de désir.»

Sur scène, la fable navigue entre texte et musique. Le jeu d’ombres et de lumières et le récit des deux acteurs (Francesco Biamonte et Lisa Tatin) sont rythmés par les notes des quatre guitares d’Antonio Albanese. «Le répertoire passe allègrement du Moyen Âge allemand à la pop italienne des années 70, sourit le comédien. Cela nous permet d’emmener le public dans un voyage musical entre différentes époques, mais aussi entre la voix et la guitare.»

Rolle, Casino-Théâtre
Je 1er fév., ve 2 (20 h), sa 3 (19 h) et sa 4 (17 h)
Rens.: 021 825 12 40
www.theatre-rolle.ch
(24 heures)

Créé: 01.02.2018, 11h01

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...