Penchants névrotiques disséqués à L’Oriental

ThéâtreLa Cie Tête en l’air sonde les dysfonctionnements des individus dans une pièce de Lukas Bärfuss.

Sans ses médocs, Dora va chambouler son entourage.

Sans ses médocs, Dora va chambouler son entourage. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dora est assommée par des médocs supposés refouler sa «fêlure aux étages supérieurs». Lorsque sa mère, lasse de voir sa fille se métamorphoser en légume, décide de balancer ce cocktail thérapeutique explosif, toute la vie de Dora s’en trouve bouleversée.

«Elle va redécouvrir son corps, rire à nouveau, retrouver sa libido de manière décomplexée. Ça va chambouler son entourage car, par son côté cash et désinhibé, elle mettra sa famille et ses collègues face à eux-mêmes», résume Carole Epiney, qui endosse le costume de Dora, héroïne de la pièce Les névroses sexuelles de nos parents, jusqu’à dimanche à l’Oriental, à Vevey (avant le Pulloff, à Lausanne, du 3 au 9 mai).

Ce texte du dramaturge zurichois Lukas Bärfuss dissèque – non sans humour – cette «société des médicaments» encline à nous bourrer d’antidépresseurs et d’anxiolytiques pour calmer nos penchants névrotiques. «Jacques Maitre, qui signe la mise en scène, et moi avons eu un véritable coup de cœur pour cette pièce qui aborde des questions de société, sans juger les personnages.»

Le fil dramaturgique du spectacle? Un examen clinique du «cas Dora», dans un décor blanc rappelant le monde médical. «On a voulu accentuer le côté laboratoire, reprend Carole Epiney. Avec dans l’idée que le personnage de Dora fonctionne comme un miroir des autres.»

Créé: 07.03.2018, 16h49

Infos pratiques

Vevey, Oriental
Je 8 mars, ve 9 (20 h), sa 10 (19 h) et di 11 (17 h 30)
Rens. 021 925 25 90
www.orientalvevey.ch

Articles en relation

L’Oriental-Vevey défend la création et l’amour des textes

Tour d'horizon de la programmation du théâtre veveysan. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.