Passer au contenu principal

CultureSavourer de la danse ou du théâtre depuis son salon

Théâtres, chorégraphes et metteurs en scène se démènent pour garder le lien avec leur public et mettre en ligne les captations de leurs spectacles.

Les représentations de «Déambulations immobiles», créé à Morges par Nicolas Wintsch, Patricia Bosshard et Luc Muller ont été annulées après la première. Un film, mis en ligne, permettra tout bientôt de découvrir ce spectacle sonore et visuel.
Les représentations de «Déambulations immobiles», créé à Morges par Nicolas Wintsch, Patricia Bosshard et Luc Muller ont été annulées après la première. Un film, mis en ligne, permettra tout bientôt de découvrir ce spectacle sonore et visuel.
DR

Du jour au lendemain, les théâtres ont baissé le rideau. Et une valse d’annulations a repoussé à d’autres calendes l’ouverture de nombreux festivals ou éteint les feux sur des spectacles tout justes dévoilés. Pour de nombreux artistes, pas question de couper les ailes de leurs élans créatifs. Ni de rompre le lien avec le public. Dans l’urgence, des initiatives ont été lancées ou se préparent afin de proposer la mise en ligne de captations théâtrales, voire de plateformes virtuelles de diffusion. Et chaque jour apporte son lot de propositions.

Dimanche, c’est le metteur en scène François Gremaud qui a annoncé que sa succulente «Conférence des choses» - défendue par le comédien Pierre Mifsud déjà plus de 260 fois à travers l’Europe - était désormais gratuitement accessible via le site 2bcompany.ch. En version intégrale (plus de 8 heures) ou en chapitres thématiques. «Cette expérience de théâtre la maison ne sera jamais comparable à un spectacle vécu dans une vraie salle, mais ce spectacle parle à toutes les générations et c’est l’occasion de partager un peu de joie dans cette période morose», confie Michaël Monney, codirecteur de la compagnie lausannoise. Leur «Phèdre», salué au dernier festival d'Avignon est, quant à lui, accessible sur le dite de France Télévision.

Une plateforme de diffusion pour Vidy

Vaisseau amiral de la scène romande, Vidy dégainera dans les jours qui viennent Vidygital, une plateforme de diffusion alimentées de conférences enregistrées, débats filmés et, dès que les questions de droits auront été réglées, d’anciens spectacles. «Faute de temps, nous n’avons pas pu réaliser les captations des trois créations qui arrivaient à notre programme, cette semaine, regrette le directeur Vincent Baudriller, mais il est important que la parole sensible des créateurs puisse continuer à être entendue, et que nous poursuivions notre mission de rassembler artistes et spectateurs.»

Dimanche dans un théâtre morgien des Trois petits tours complètement vide, Nicolas Wintsch, la violoniste Patricia Bosshard et le percussionniste Luc Muller ont quant à eux réussi à filmer leur création sonore et visuelle «Déambulations immobiles». En cours de montage, c’est un véritable petit film qui sera très rapidement mis en ligne sur nicolaswintsch.com. «Cette proposition mettra un peu de baume au cœur des spectateurs qui avaient déjà leurs billets, avance le scénographe multimédia Nicolas Wintsch, et donnera peut-être envie à d’autres de venir découvrir sa version scénique quand on retrouvera le chemin des planches.»

Côté danse, aussi, des pièces peuvent se savourer depuis son salon. Depuis longtemps sur www.nicoleseiler.com, la chorégraphe Nicole Seiler diffuse ses anciennes créations. Et, confie son confrère Philippe Saire, le théâtre Sévelin 36 prépare lui aussi une mise en ligne de petits films (dont sa série «Cartographies» et d’autres pièces courtes).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.