La Suisse a son festival dédié au grand Will

A Dorigny ce week-end, le Lausanne Shakespeare Festival gonfle son ambition, entre théâtre, ateliers et performances.

Les Batteurs de pavés viennent à Dorigny avec leur théâtre de rue et leur burlesque pour raconter «Hamlet» au jeune public.

Les Batteurs de pavés viennent à Dorigny avec leur théâtre de rue et leur burlesque pour raconter «Hamlet» au jeune public. Image: Renaud Berger

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A côté de New York, Nashville, San Francisco, Londres, Bristol, mais aussi Bratislava, Gdansk ou Rome, il y a désormais Lausanne! Aux Etats-Unis, chaque Etat a son Shakespeare Festival. Ailleurs dans le monde, une vingtaine de pays dédient eux aussi – confidentiellement ou avec envergure – une manifestation aux pièces du grand Will. Aucune raison de s’en priver sur les bords du Léman.

Ce week-end, en marge des Mystères de l’UNIL, la seconde édition du Lausanne Shakespeare Festival convoquera dans et autour de la Grange de Dorigny le roi Lear, Roméo, Juliette ou encore – last but not least – le fantôme de William Shakespeare lui-même. En effet, à côté des adaptations classiques ou modernes de quelques-uns des plus grands succès du dramaturge anglais, les huit années durant lesquelles les historiens ont perdu sa trace seront au cœur d’une création originale, mise en scène par Victoria Baumgartner et dévoilée dimanche en fin d’après-midi.

Au total, cinq spectacles, une dizaine de performances et trois ateliers plongeront, durant trois jours, le public dans l’univers du célèbre dramaturge dont on a fêté l’an dernier les 400 ans de sa disparition. Parfois en langue originale avec des sous-titres francophones. Parfois en français avec traduction anglaise. Mais aussi en allemand ou en italien. Et, pour la majorité des propositions ou animations montrées en plein air, sans bourse délier. Seuls trois spectacles sont payants, au tarif unique de 10 fr.

«Notre but est de faire tomber les barrières autour des écrits de Shakespeare, de rendre son œuvre accessible à toutes les générations et, surtout, de montrer la variété de ses pièces tout en rappelant leur universalité», confie Florence Rivero, metteuse en scène, étudiante à la Manufacture et codirectrice, avec Kevin Curran – professeur et chercheur à l’Université de Lausanne –, de l’unique rendez-vous entièrement consacré, en Suisse, au barde anglais.

Des talents au service des petits et des grands

Relativement confidentielle en 2016, la manifestation a été imaginée, cette année, avec ambition. «Il y a, en Suisse romande, une longue tradition de théâtre shakespearien, que ce soit du côté de la scène amateurs ou des troupes professionnelles, observent les organisateurs. Notre envie était de fédérer ces énergies autour d’un projet culturel commun d’envergure nationale.» L’affiche peut d’ailleurs compter sur la présence des Batteurs de Pavés, les Chaux-de-Fonniers nominés au Prix du Théâtre Suisse 2017. Samedi à 13 h 30, ils revisiteront pour les enfants – en cinquante minutes et avec burlesque – Hamlet, la plus longue et la plus sanglante des tragédies shakespeariennes. En soirée, place à Roméo et Juliette par la Cie lausannoise Venado, qui devrait revisiter le classique sur un mode tout à fait contemporain.

Avec son camion-chapiteau et sa dernière création interactive, Le songe d’une nuit d’été, la comédienne et metteuse en scène Isabelle Bonillo sera, quant à elle, de la partie dimanche après-midi. Au programme de son théâtre ludique et engagé: quelques elfes, un couple face à un mariage forcé et des comédiens en train de répéter un spectacle.

«Shakespeare a parlé d’amour comme de guerre, de démocratie, de vieillesse, de famille… Comme on pourra le voir, les thèmes qu’il a traités n’ont rien perdu de leur actualité, remarque Florence Rivero. Au fil du week-end, nous offrirons également plusieurs occasions de se confronter directement à sa langue ou à ses vers, grâce à des rencontres ludiques et pédagogiques avec des spécialistes ou des comédiens professionnels.»

Note: Lausanne, Grange de Dorigny, ve 19 (dès 18 h), sa 20 (dès 11 h 30) et di 21 (dès 11 h). Programme détaillé: www.lausanneshakes.com

Créé: 18.05.2017, 16h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.