Passer au contenu principal

CritiqueLes taupes de Quesne plongent Vidy dans les tréfonds de l’humanité

Lausanne accueille «La Nuit des taupes», un spectacle rock et hors norme, philosophique et ethnographique. Un must!

Sept taupes géantes (dé)font leur monde, théâtralisé à Vidy.
Sept taupes géantes (dé)font leur monde, théâtralisé à Vidy.
Martin Argyroglo

Welcome to Caveland! Le sous-titre de la dernière création du scénographe, auteur et metteur en scène français Philippe Quesne, que le public de l'Arsenic connaît bien, annonce la couleur: bienvenue au pays des cavernes! Jusqu’à samedi à Vidy, La Nuit des taupes plonge le public dans un territoire obscur où règnent stalactites et amas de terre, dans une grotte de carton-pâte et de sacs plastiques qui évoque Platon (et son allégorie de la caverne) autant que Nietzsche l’arpenteur. Avec, dans le rôle-titre, une microcommunauté composée de sept taupes quasi muettes – des comédiens encombrés d’impressionnants costumes en peluche et aux griffes acérées – qui creusent, déplacent des rochers, jouent de la musique, s’entraident, se reproduisent, s’initient à l’art,…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.