Passer au contenu principal

Un théâtre, une saisonLe Théâtre Waouw réfléchit au temps qui passe et à l’écologie

La salle aiglonne vit sa dernière saison dans ses locaux provisoires. Zoom sur le menu 2019-2020.

Les deux premiers spectacles de la saison.
Les deux premiers spectacles de la saison.

D’abord, une bonne nouvelle. Le Théâtre Waouw pourra enfin quitter les locaux provisoires qu’il occupe dans la zone industrielle d’Aigle. «Le projet de réaffectation des anciens abattoirs avance bien et nous espérons pouvoir nous y installer en 2021», annonce Claire Wenger, codirectrice.

En attendant, la saison 2019-2020, traversée par les questionnements liés au temps qui passe et à l’écologie, promet de belles découvertes. Le Théâtre-Ensemble Chantier Interdit monte «Les Monte-Plats», de Pinter, l’histoire de deux tueurs à gages planqués dans le sous-sol d’un restaurant désaffecté, qui seront soudain dérangés par la réactivation de l’ancien monte-plats (6-8 déc.).

En février 2020, les comédiennes Anna Krenger et Florence Wavre rendront hommage à leurs aïeules dans «Nos grands-mères», spectacle écrit à partir des témoignages récoltés par les deux actrices auprès de leurs grands-mamans (7-9 février).

Plus légers, «Les Chronoclowns» emmèneront le public dans un laboratoire théâtral sur le temps (24 avril-3 mai). La saison se clôturera sous chapiteau avec la nouvelle création de la compagnie nomade des arTpenteurs, «If… une odyssée verte» (3-4 juillet).

----------

Les coups de cœur

«Variations sur le canard»

«Un petit bijou, drôle, poétique et plein de sagesse, porté par deux comédiens magnifiques», résume Claire Wenger, codirectrice (20-22 septembre).

«Scrooge»

La compagnie tessinoise PerpetuoMobile Teatro revisite «Un chant de Noël», de Charles Dickens, une histoire intemporelle. (15-17 nov.).

«Toutes les choses géniales»

«Ce spectacle réussit l’exploit de nous faire rire en traitant de la dépression», note Claire Wenger. Un seul en scène interprété par Geoffrey Dyson (6-8 mars 2020).

----------

La rencontre

Alessandro Baricco

Image: Keystone

C’est l’histoire d’un bébé abandonné dans une caisse posée sur un piano dans la salle de bal d’un paquebot, en 1900. Baptisé Novecento, il deviendra un pianiste virtuose.

Sur scène, Stéphane Rentznik raconte le parcours extraordinaire de cet artiste hors norme dans «Novecento: pianiste», un solo signé Alessandro Barrico. «Ce texte plein de magie et de poésie s’écoute comme de la musique», souligne Claire Wenger (25-27 octobre).

----------

Infos

Billetterie:

Le prix des places s’élève à 30 fr.(plein tarif), 20 fr. (tarif réduit) et 10 fr. (enfants). L’abonnement de saison (250 fr. plein tarif, 150 fr. tarif réduit) donne accès à tous les spectacles. Un abonnement 5 places est disponible pour 130 fr. (90 fr. tarif réduit).

Adresse du théâtre:

Chemin des artisans 5, 1860 Aigle.

Infos et réservation:

021 466 54 46 et www.waouw.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.