Au Vallon, des invités de marque révèrent la poésie des mots, des images et des airs

Avec Marc Hollogne, Denis Lavant, Patricia Bosshard… le festival lausannois Ô Vallon propose un bouquet de rencontres originales.

Denis Lavant proposera des?découvertes littéraires, 
au Vallon.

Denis Lavant proposera des?découvertes littéraires, au Vallon. Image: Joel Ryan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis bientôt trois semaines, le festival socioculturel gratuit lancé par les habitants et les artistes du Vallon, à Lausanne, réussit à contrarier la météo pluvieuse avec une salve de propositions originales et, souvent, très réussies. C’est loin d’être fini! Avant le baisser de rideau prévu le 2 juillet, la dernière ligne droite de cette première édition d’Ô Vallon promet encore de belles rencontres, autant truculentes qu’oniriques. Côté musique ou danse mais, surtout, côté théâtre, entre humour British, découvertes littéraires, voltige musico-aérienne et illusion scénique. Sélection non exhaustive.

Dès demain 22 h, le «conte de façade» Fenêtres sur l’extérieur investira la cour des anciens Magasins de la Ville, devant le Théâtre 2.21. Concocté par la Cie Dynamo – qui marie avec succès, depuis une dizaine d’années, architecture, projection vidéo, musique électroacoustique et voltige –, ce voyage imaginaire et audiovisuel verra la violoniste Patricia Bosshard s’envoler dans les airs et dans les images vidéo du scénographe Nicolas Wintsch. Une création à voir jusqu’au 26 juin.

A l’invitation de la Cie De Facto et de Nathalie Sandoz, la pépite théâtrale Trois hommes dans un bateau sans oublier le chien – vue ce printemps au 2.21 – verra la scène de La Friche se transformer en Tamise, en compagnie de trois antihéros moustachus et d’un classique de l’humour britannique mâtiné de rock anglais.

Dès mardi prochain, ce sont deux invités de marque qui vont créer l’événement, entre poésie des mots et magie de l’image. Sous la yourte ou sur la scène de la place du Vallon, Denis Lavant – figure du théâtre ou du cinéma de Leos Carax – honorera la manifestation de sa présence. Le comédien français a accepté de faire le voyage jusqu’à Lausanne pour trois lectures exceptionnelles de textes de son choix. Dans la foulée de ces «rendez-vous littéraires», place au cinéma-théâtre de l’homme-orchestre Marc Hollogne, longtemps abonné de L’Octogone à Pully. Du côté de La Cour, le génial Belge qui jongle entre sa présence sur scène et son avatar projeté sur grand écran présentera Marciel et l’huissier saisissant. Un spectacle «à deux dimensions», aux frontières de l’image et de l’illusion.

Infos et horaires: www.ovallon.com

Créé: 22.06.2016, 09h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...