Passer au contenu principal

A Vidy, «Home-Made» oublie son spectateur en cours de route

La metteur en scène Magali Tosato échoue à embarquer le public dans sa quête identitaire touffue et intellectualisante.

Le comédien Tomas Gonzalez en un tour de mains à incarner une mère inquisitrice dans la pièce Home-Made, mise en scène par la jeune Magali Tosato (27 ans) à Vidy.
Le comédien Tomas Gonzalez en un tour de mains à incarner une mère inquisitrice dans la pièce Home-Made, mise en scène par la jeune Magali Tosato (27 ans) à Vidy.
Samuel Rubio

Déception. Le spectateur reste sur le seuil de la quête identitaire menée à Vidy autour de la construction sociale de l’individu et des névroses de la société. Situation de départ à peine posée. Personnages peu clairs auxquels il est difficile d’adhérer. Propos parfois marrants mais souvent banals. Quand ils ne s’empilent pas les uns sur les autres au risque (confirmé) de noyer le spectateur dans des réflexions gratinées dont il ne saisit pas tous les tenants et, surtout, trop tardivement les aboutissements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.