À Vidy, un vaudeville écolo astique les bobos

ThéâtreMarielle Pinsard perce les dissonances du bourgeois-bohème dans une pièce filandreuse. Critique.

La pièce met en scène une bande d’amis bobos: Jean II du Congo (Criss Niangouna), Béa (Mélanie Zucconi), Cyril (Vincent Bonillo), Yvonne (Catherine Salée) et Jane (Valerio Scamuffa).

La pièce met en scène une bande d’amis bobos: Jean II du Congo (Criss Niangouna), Béa (Mélanie Zucconi), Cyril (Vincent Bonillo), Yvonne (Catherine Salée) et Jane (Valerio Scamuffa). Image: DOROTHÉE THÉBERT FILLIGER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dix ans après «Nous ne tiendrons pas nos promesses», Marielle Pinsard réunit à nouveau la fine équipe de bobos agités du bocal dans un vaudeville «écolo-connecté» dont le titre à rallonge, «Je vous ai préparé un petit biotruc au four ou Mais où est donc passé Jean-Michel?», augure une succession de péripéties ébouriffantes. On y retrouve Yvonne, son nouvel amoureux Jean II du Congo, Béa et son syndrome de la Tourette, Jane (devenue Reto puis à nouveau Jane) et Cyril, l’ingénieur dragueur accroché à son oreillette. Sans oublier Jean-Michel, l’amant qui se putréfie dans le placard, scandant des slogans avec son gilet jaune.

Réunis pour les 50 ans d’Yvonne, les convives ont pour mission d’apporter «une idée concrète pour rendre le monde plus responsable», bref, pour surmonter la catastrophe écologique annoncée. La sauterie est d’ailleurs placée sous l’autorité implacable d’un compteur de consommation en temps réel. Le pack d’énergie est fixé pour la soirée, tout imprévu risque de provoquer un black-out dans l’appart branchouille d’Yvonne.

À l’image de Feydeau et Labiche qui titillaient les futilités du monde bourgeois, Marielle Pinsard astique sa génération de bourgeois bohèmes pétris de contradictions dans ce vaudeville autofictif, à voir jusqu’au 1er février au Théâtre de Vidy. Malgré leurs résolutions, les cinq protagonistes n’ont pas changé (ou si peu). Leurs dissonances sont bien ancrées et les habitudes résistent aux bonnes intentions.

Le menu de ce «biotruc» théâtral est certes alléchant et certaines scènes ne manquent pas de piquant. Mais l’ensemble s’emmêle dans un écheveau de saynètes confuses, turbulentes, voire agaçantes. Le propos, filandreux et disloqué, tourne rapidement à vide, et les stéréotypes s’enchaînent sans que les personnages ne parviennent réellement à les transcender dans une perspective de dérision. Dommage, car les comédiens livrent une prestation savoureuse.


Lausanne, Théâtre de Vidy
Jusqu’au 1er fév.
Rens. 021 619 45 45
www.vidy.ch

Créé: 28.01.2020, 10h30

Articles en relation

Marielle Pinsard fait «cacaboum» sur la finance

Critique Avec «Rock trading», le trader devient un guignol. Une pièce trop potache, à Vidy. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.