Passer au contenu principal

«Therapy» est un hommage à Winehouse»

La star R&B, Mary J. Blige, chantait mercredi à l’Auditorium Stravinski. Rencontre en coulisse.

La pionnière du R&B contemporain a conquis l'Auditorium Stravinski de Montreux.
La pionnière du R&B contemporain a conquis l'Auditorium Stravinski de Montreux.
LAURENT GILLIERON, Keystone

«Je suis réelle, mes chansons aussi!» En conclusion d’un concert assez hystérique, mercredi soir, au Montreux Jazz, l’affirmation de Mary J. Blige tenait de l’avertissement à ses sœurettes préfabriquées – au hasard, Beyoncé, Rihanna… – et à ceux qui n’auraient pas compris tout le vécu que charrient les titres de cette pionnière du R&B contemporain. Du haut d’un show mené à un rythme effréné, empiétant parfois sur ses capacités vocales, la star américaine de 44 ans poussait son avantage devant un Auditorium Stravinski empli de clameurs et de spectateurs étourdis par un final implacable: No More Drama, la reprise (dispensable) de U2, One, et la matraque Family Affair.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.