Le Théâtre du Croûtion rejoue l’histoire des Dalton

ScèneLe théâtre chablaisien revient l’été prochain avec une comédie populaire «une pièce bourrée de gags».

Le metteur en scène Olivier Duperrex (à g.) et Alexis Giroud, l'auteur des Dalton.

Le metteur en scène Olivier Duperrex (à g.) et Alexis Giroud, l'auteur des Dalton. Image: Christophe Boillat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le succès public en demi-teinte de son dernier spectacle estival «La Croix-Rouge» (8000 spectateurs), le Théâtre du Croûtion revient en 2019 avec du basique, qui étalonne son succès depuis deux décennies: la comédie populaire. La nouvelle pièce, qui sera jouée du 12 juillet au 17 août en plein air au Bouveret (VS), s’intitule «Les Dalton». «Ou la fausse légende de la vraie fratrie, qui comptait dix garçons et cinq filles. Ils ont réellement existé et sévi à la fin du XIXe siècle. L’histoire est tirée des Mémoires d’Emmett, le dernier survivant des quatre Dalton hors la loi», indique Alexis Giroud, qui a déjà rédigé scénario et textes de la 21e production en plein air du théâtre chablaisien. L’auteur, qui collabore pour la neuvième fois avec le Croûtion, l’assure: «La pièce sera bourrée de gags, de surprises, de quelques pétarades.» Un western spaghetti au pays de la raclette.

«C’est en effet extrêmement drôle, les éclats de rire seront fréquents», abonde le metteur en scène et fondateur du théâtre, Olivier Duperrex. L’esprit fertile de ce dernier foisonne déjà d’idées pour la scénographie de ce nouvel opus. Du reste, les décorateurs seront plus nombreux et engagés sur une période de quatre mois et demi pour construire une ville fictive de l’Oklahoma. Le restaurant-foyer qui accueille le public sera évidemment transformé en saloon, avec une carte ad hoc. Diverses animations, comme de la danse country, seront proposées avant et après la pièce.

Côté planches, une grande scène, d’autres mobiles comme autant de tableaux. «J’imagine déjà des concepts assez déjantés», glisse Olivier Duperrex. Dix-huit comédiens, autant de figurants, dont une poignée d’enfants, seront au cœur des «Dalton». Comme à son habitude, Olivier Duperrex apportera une touche originale à ce spectacle. Plusieurs chevaux occuperont le devant de la scène avec les acteurs. «Ces derniers, s’ils ne savent pas encore, vont devoir apprendre à monter», rigole l’homme de théâtre. La bande-son a été confiée à Pascal Rinaldi, la direction musicale à Karine Barman, les costumes à Sarah Richoux. Pour cette nouvelle très grosse production, la note se monte à 500'000 francs.


Le Bouveret Du 12 juillet au 17 août 2019 www.croution.ch (24 heures)

Créé: 11.10.2018, 10h17

Articles en relation

En 2019, les vignerons seront rois. Bons princes, d’autres événements s’adaptent

Manifestations En raison du raout veveysan, les dates de certains festivals majeurs doivent changer. Plus...

Epopée cinq étoiles pour le Croûtion

Les histrions chablaisiens s’offrent une rame historique des TPC et embarquent sur les traces de César Ritz, tout l’été. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...