Thierry Romanens se met à «Courir» sur scène avec Jean Echenoz et Emil Zátopek

ThéâtreAvec le trio jazz Format A3, le comédien et metteur en scène a adapté la biographie du mythique coureur. A voir au CPO, puis en tournée. Rencontre.

Avec Thierry Romanens en narrateur, «Courir» évoque le destin exceptionnel d’Emil Zátopek (1922-2000), athlète des temps héroïques du sport et victime de la guerre froide.

Avec Thierry Romanens en narrateur, «Courir» évoque le destin exceptionnel d’Emil Zátopek (1922-2000), athlète des temps héroïques du sport et victime de la guerre froide. Image: MERCEDES RIEDY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’humoriste à chanteur, puis comédien et metteur en scène, Thierry Romanens ne fait pas que se chercher. Il multiplie plutôt les cordes de son arc au fil des ans. Désormais, il court aussi, dans la foulée d’Emil Zátopek, athlète tchécoslovaque hors du commun auquel l’écrivain Jean Echenoz a consacré un récit. Chaque expérience lui donne envie de voir plus large. Ailleurs aussi. «Travailler pour les autres m’a fait du bien», assure celui qui continue à tenir le rôle de Peachum dans L’opéra de quat’sous mis en scène par Joan Mompart. «Se confronter à d’autres approches permet d’apprendre de nouvelles choses, de sortir de soi.»

Même s’il garde «des chansons sous les bras», cet artiste qui revendique son éparpillement fécond ne cultive donc pas le regret de ses anciennes vies. «Dans la chanson, on te demande: tu vends combien de disques? Dans le théâtre: c’est quoi ton projet?» En 2009, son spectacle autour des textes de Voisard, déjà avec les complices du trio Format A3, agit comme un déclic qui lui donne l’occasion de réunir ses intérêts. «Une suite logique qui me permettait de mélanger littérature et musique. Cette forme me correspond. Mener un récit avec l’énergie d’un concert.»

Olympien increvable

A la recherche d’un successeur à Voisard, il tombe sur Courir d’Echenoz. Le destin de cet Olympien increvable, saisi par le rythme et la sobriété de l’écriture de l’auteur français, le décide aussitôt d’ouvrir une nouvelle course où croiser «musicalité des mots et vocabulaire de la musique». «Il y avait plusieurs pistes à développer. Le dépassement de soi. Et ce côté Forrest Gump chez les Soviets qui avait rendez-vous avec la grande histoire, celle du communisme.» Les répétitions commencent rapidement, avant même de décrocher l’accord de l’écrivain. «Très vite, on a senti le potentiel qu’il y avait à raconter un marathon sur scène en quelques minutes avec la musique qui fait monter la sauce et le public qui applaudit à l’arrivée.»

«Un coureur capable de foutre le moral de ses concurrents à zéro en les doublant deux fois sur 5000 mètres dans un stade!»

Les exploits d’Emil Zátopek (1922-2000) suffisent déjà à fournir un matériau dramaturgique exceptionnel. «Un coureur capable de foutre le moral de ses concurrents à zéro en les doublant deux fois sur 5000 mètres dans un stade!» Thierry Romanens est intarissable sur ce champion des grandes distances dont il connaissait le nom par l’admiration que lui vouait son père. «En 1952 à Helsinki, il enchaîne, contre l’avis de tous, le 5000, le 10 000 et le marathon, qu’il n’avait jamais couru. Il décroche trois fois l’or…»

Celui que l’on surnommait «La Locomotive tchèque» courait pourtant aussi à sa perte. Les communistes ne lui pardonnèrent jamais d’avoir soutenu Dubcek lors du Printemps de Prague. Il connut la disgrâce, les mines d’uranium, le métier d’éboueur – «il n’y en eut probablement jamais de si célébré dans la rue». Echenoz ne va pas jusqu’à sa réhabilitation par Václav Havel. «C’est l’histoire d’une star broyée par un système, un peu comme a pu l’être la Callas. Mais c’est aussi une belle histoire, une sorte de conte de fées basé sur une histoire vraie.»

Créé: 23.11.2016, 17h31

Le spectacle et Echenoz

Lausanne, CPO
Je 24 et ve 25 novembre (20 h).
Puis les 9 et 10 décembre à L’Echandole d’Yverdon.
Rens.: 021 616 26 72.
www.cpo-ouchy.ch

A noter: Jean Echenoz sera à Lausanne, aula du Palais de Rumine, je 1er décembre.
Rens.: 021 316 78 75/44.
www.bcu-lausanne.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...