Passer au contenu principal

Gil Roman pousse le BBL au fond de l'inconnu

Sauts, rebonds, chutes: le chorégraphe accompagne le Ballet Béjart hors des sentiers battus avec une nouvelle création spécialement imaginée pour les femmes de la compagnie.

Les danseuses du Béjart Ballet devant la caméra de Pierre-Yves Borgeaud, lors du tournage du film dans un abri désaffecté de l’EPSIC.
Les danseuses du Béjart Ballet devant la caméra de Pierre-Yves Borgeaud, lors du tournage du film dans un abri désaffecté de l’EPSIC.
ELISA PARRON

Elles s’appellent Jasmine, Kathleen, Lisa… Assurément fatales, sauvages. Sans doute létales. Elles semblent autoriser tous les débordements, elles déclenchent toutes les rêveries, tous les fantasmes. Il les a imaginées comme ça, ses danseuses, Gil Roman, pour sa dernière création qu’il présentera les 8, 9 et 10 mai, à l’Opéra de Lausanne, avec trois autres pièces du répertoire de Béjart, Suite Barocco , Juan y Teresa et Piaf.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.