Vanier, ce «fou» volant dans son drôle d’ULM

CinémaLe réalisateur s’accroche à «Donne-moi des ailes» et à ses utopies. Mais du livre au film, ça boîte.

Les oies de «Donne-moi des ailes», du livre au film.

Les oies de «Donne-moi des ailes», du livre au film. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À 20 ans, Nicolas Vanier avait déjà sillonné la Laponie, une passion pour la nature sauvage dont il ne démordrait pas. Ainsi le quinquagénaire perpétue-t-il un militantisme inébranlable dans des hybrides artistiques audacieux, au résultat parfois hasardeux. Le livre «Donne-moi des ailes» passionnait, basé sur l’histoire vraie de Christian Moullec, ornithologue désespéré de la lenteur bureaucratique face à la menace sur une espèce d’oie cendrée.

Déclinée en film, l’entreprise boîte entre fiction et documentaire, chronique écologique alarmiste et imbroglio familial foireux. Jean-Paul Rouve y interprète le savant qui, tel le pionnier de l’éthologie Konrad Lorenz jadis, habitue des oisillons à sa présence. Sa méthode? Il enfile une bure de moine pour se fondre dans les paysages de Camargue, invente une tondeuse à gazon vrombissante comme ébauche de l’ULM qui les guidera en migration. L’original inscrit ainsi dans le GPS interne des oies naines un nouveau chemin vers le nord, qui évitera les obstacles fatals, couloirs aériens, pollution lumineuse des villes, fils électriques.

En 1994, «L’envolée sauvage» contait une histoire similaire, plus embuée, il est vrai, de sentimentalisme pour cause d’héroïne au destin tragique. Le cinéaste animalier Jacques Perrin s’envolait lui aussi avec «Le peuple migrateur» en 2001. La première désolation de «Donne-moi des ailes» vient de l’urgence toujours intacte. Ces 30 dernières années, 420 millions d’oiseaux ont disparu du ciel européen. Autre observation navrante sur écran, la froideur du constat finit toujours en impuissante fable poétique engluée de maladresse kitsch et de lourdeur émotionnelle.

Créé: 14.10.2019, 09h25

Infos

«Donne-moi des ailes»
Nicolas Vanier
Ed. XO, 352 p. et film en salle.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.