Les Variations Musicales deTannay s’étoffent

ClassiqueLe festival accueille Renaud Capuçon et sa brillante élève Alexandra Conunova.

La violoniste de 26?ans Alexandra Conunova s’est formée, entre autres, à la Haute Ecole de musique de Lausanne auprès de Renaud Capuçon.

La violoniste de 26?ans Alexandra Conunova s’est formée, entre autres, à la Haute Ecole de musique de Lausanne auprès de Renaud Capuçon. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’histoire d’un festival qui veut rester petit mais qui n’a jamais voulu se restreindre à des interprètes de petit calibre. Initiées par trois concerts en 2012, les Variations Musicales de Tannay étoffent progressivement leur affiche. Dès samedi, sept concerts vont se succéder dans le cadre enchanteur du parc du château, qui surplombe le lac. Et, cette année, le festival accueille pas moins de quatre ensembles instrumentaux. Serge Schmidt et Françoise de Courten mettent toute leur énergie pour accueillir les artistes de leur choix dans les meilleures conditions. Pour le public, il vaudrait mieux ne pas choisir entre les pianistes Laure Favre-Kahn et Boris Berezovsky, ou les violoncelles de Camille Thomas et Anne Gastinel.

Coup de cœur en 2014, Renaud Capuçon revient ce dimanche en récital avec le pianiste Jérôme Ducros. Le violoniste français avait convaincu les organisateurs d’inviter Alexandra Conunova, l’une de ses plus brillantes élèves à la Haute Ecole de musique de Lausanne. Et il a eu du flair: la violoniste moldave a remporté fin juin le 3e Prix du très exigeant Concours international Tchaïkovski (le 1er Prix n’a pas été attribué), prélude à un été des plus intenses.

«Dans un concours, il y a toujours une part d’incertitude, avoue la violoniste de 26 ans, mais je suis très contente d’avoir convaincu ce jury d’un tel niveau, d’une telle écoute.» Dans la foulée, elle a eu le privilège de jouer deux fois avec le chef d’orchestre Valeri Guerguiev, à Moscou et à Saint-Pétersbourg: «Il m’a appelée à 3 h du matin pour me demander ce que je voulais jouer! Le programme du concert de gala a changé au dernier moment, si bien que je n’ai eu que deux minutes de répétition. C’était le plus grand stress de ma vie. Mais je l’ai bien géré, je suppose, puisqu’il m’a invitée à nouveau avec le Mariinsky l’an prochain!»

Alexandra Conunova a enchaîné ensuite avec sa première invitation à Verbier. «Il y a deux ans, j’ai participé comme élève à l’Académie, raconte-t-elle, et j’ai remporté le Prix Julius Baer de l’artiste la plus prometteuse. Martin Engstroem, le directeur du Festival, m’a concocté un beau programme de musique de chambre. Soudain, un rêve inaccessible s’est réalisé!»

De Hanovre à Vevey

Installée à Vevey avec sa petite famille, Alexandra Conunova n’est pas une inconnue dans la région. Elle avait intégré quelque temps les rangs de l’OCL avant de voler de ses propres ailes. Mais son indépendance est bien plus ancienne: à 16 ans, elle quittait son pays pour l’Allemagne, après dix ans dans l’école de musique où sa mère avait étudié.

A peine avait-elle terminé son master à Hanovre qu’elle était reçue dans la classe que Renaud Capuçon vient d’ouvrir. «Au départ, j’étais impressionnée par sa notoriété. Mais pas du tout! Il est très accessible et très dévoué envers ses élèves.» La jeune violoniste apprécie d’avoir quelqu’un de confiance disponible en permanence: «Je peux l’appeler quand je veux pour lui demander conseil. C’est un luxe, car il connaît vraiment le métier. En plus, c’est un musicien très raffiné, très calme. Comme je suis plutôt dans l’émotionnel, la spontanéité slave, j’apprends beaucoup avec lui.»

A Tannay, cinq jours après le passage de son mentor, Alexandra Conunova jouera le concerto de jeunesse de Mendelssohn avec la Camerata Bern.

Tannay, Château Du sa 22 au di 30 août Renaud Capuçon: di 23 (17h) Alexandra Conunova: ve 28 (20 h) Loc.: 0900 800 800, ticketcorner.ch www.musicales-tannay.ch (24 heures)

Créé: 20.08.2015, 12h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...