Visions du Réel prend un coup de jeune

CinémaLa 47e édition du Festival international de cinéma de Nyon revendique la résistance et place son espoir dans la jeunesse.

La jeunesse est à l'honneur de cette cuvée 2016 de Visions du Réel, à l'image des gamins brigands de «Land of the Enlightened».

La jeunesse est à l'honneur de cette cuvée 2016 de Visions du Réel, à l'image des gamins brigands de «Land of the Enlightened». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les films du programme de cette année sont habités de personnages résistants, revendique Luciano Barisone, directeur artistique de Visions du Réel. Il n’est donc pas si étonnant que la figure de la jeunesse soit omniprésente: tantôt rebelle ou rêveuse, en quête de liberté et délibérément tournée vers l’avenir, elle est le vecteur de cette dynamique de résistance tout particulièrementpropre au cinéma du réel.»

A l’aube de sa 47e édition (du 15 au 23 avril), le Festival international de cinéma de Nyon ne rend pas les armes et poursuit une lutte qui passe par la curiosité, la volonté de comprendre, la multiplication des regards autour d’une planète toujours plus multipolaire. Avec une cuvée 2016 qui propose 180 films en provenance de 49 pays – une sélection sur quelque 3000 films visionnés! –, la manifestation met donc l’accent sur le fil rouge d’un espoir jamais mieux incarné que par la jeunesse, promesse d’avenir.

L'insouciance de l'enfance

Et si la ligne ne relève pas d’une intention originelle mais apparaît au gré de la programmation, les films qui rendent compte de l’âge tendre sont assez nombreux pour ne pas tous se focaliser sur des temps durs. Aux jeunes guerrière pehsmerga de Gulistan, Land of Roses et les brigandages de gamins afghans dans Land of the Enlightened répondent l’insouciance de l’enfance de Chiens des champs ou l’incursion dans un été d’adolescence de The Cormorants.

Pour sa cérémonie d’ouverture, Visions du Réel a d’ailleurs choisi un film emblématique d’une jeunesse née à l’époque d’internet avec Presenting Princess Shaw et son conte de fées contemporain sur une jeune chanteuse rencontrant un artiste via YouTube. Mais le Festival ne fait pas pour autant de jeunisme et son touffu programme permet d’étancher toutes les soifs de cinéma du réel.

Parmi les événements de cette édition, il faut signaler la projection de Where to Invade Next d’un Michael Moore plus optimiste que jamais. Et l’occasion d’assister à la projection du denier film de Peter Greenaway, Eisenstein in Guanajuato, – le cinéaste anglais étant cette année le lauréat du prix Maître du Réel.

Créé: 23.03.2016, 12h16

Articles en relation

Visions du Réel, à Nyon, veut s'ancrer plus solidement

Festival En abandonnant son statut d’association pour celui de fondation, le Festival de cinéma veut se donner stabilité et pérennité. Plus...

A Nyon, Visions du Réel choie son public amateur

Film documentaire L'Association des Amis du festival du film documentaire proposera un stamm pour que les fidèles puissent se rencontrer. Plus...

Le Festival

Nyon, divers lieux
Du ve 15 au sa 23 avril
Rens.: 022 365 44 55
www.visionsdureel.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.