Un «Voodoo Sandwich» servi pour les ados et leurs parents

LausanneAu Théâtre de Vidy, Augustin Rebetez tape sur l’âge bête, vieux ou jeune.

Niklas Blomberg en énergumène métamorphique.

Niklas Blomberg en énergumène métamorphique. Image: Augustin Rebetez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plasticien intoxiqué par le do it yourself punk et l’extravagance gothique, Augustin Rebetez se pique aussi de planches depuis son premier spectacle créé à Vidy, «Rentrer au volcan», suivi par «L’âge des ronces» en 2017. Le Jurassien récidive avec «Voodoo Sandwich», où il retrouve le transformiste-acrobate Niklas Blomberg en le mettant au centre d’une performance explosive et visuelle qui saute encore à pieds joints dans le seau de peinture noire.

Les flashs fluos ne sont pourtant pas absents de ce solo en démultipliée qui se destine notamment aux ados. Voir cette projection mimant le jeu vidéo dans un film low-fi, bricolé et saccadé: la quintessence du gaming bas du front résumée en une séquence chaotique mais comprenant tous les codes et bleeps de récompense étoilée! Mais «Voodoo Sandwich» ne s’amuse pas qu’aux dépens d’une jeunesse rivetée aux pixels. Les vieux en prennent aussi pour leur grade dans la panoplie d’un Niklas Blomberg aux métamorphoses sidérantes – son vieillard indigne ne manque pas de sel.

Augustin Rebetez tend un miroir à toutes les générations prises dans l’ère communicationnelle d’un effondrement généralisé. Son burlesque sombre lance des bombes dans tous les coins en ricanant. La locomotion urbaine en Hoverboard y prend des allures grinçantes. La nutrition, outre une apologie du jus de gingembre en panacée universelle, permet de marcher sur des gelées du troisième type. Le transhumanisme n’est pas épargné quand Niklas Blomberg, aux traits déformés par des soins esthétiques déviants, se prend un court-jus à vouloir se coupler à une bringuebalante machine. Devant le commentaire pour le moins expressionniste, ados et vieux communieront dans l’effroi, peut-être.

Lausanne, Théâtre de Vidy
Jusqu’au sa 8 février, puis pendant Programme Commun, du 27 au 29 mars.
Rens.: 021 619 45 45.
www.vidy.ch

Créé: 03.02.2020, 10h00

Articles en relation

L’étrange rituel vaudou d’Augustin Rebetez

Théâtre L’univers du Jurassien se déploie dans sa nouvelle création à Vidy et dans la pièce de son cousin, Camille Rebetez, à voir au Petit Théâtre. Plus...

Augustin Rebetez fait d’un même monde tout un univers

Exposition Le Jurassien balade ses délires poétiques du sol au plafond de la Galerie Kissthedesign à Lausanne. Plus...

La mue du Théâtre de Vidy se précise

Lausanne Le Conseil communal devra se prononcer sur une enveloppe de 27,5 millions pour transformer l'institution scénique. Plus...

À Vidy, un vaudeville écolo astique les bobos

Théâtre Marielle Pinsard perce les dissonances du bourgeois-bohème dans une pièce filandreuse. Critique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.