Passer au contenu principal

Portrait d’Amalita BruthusCurieuse du monde, elle manie avec brio la science et l’art

Cette année, la restauratrice d’art, qui a grandi en terres vaudoises, recevra le prix national dans la catégorie «Métier d’art et patrimoine».

Amalita Bruthus, restauratrice d’art.
Amalita Bruthus, restauratrice d’art.
Odile Meylan

L’univers de notre hôte est niché dans une jolie maison de maître en vieille ville de Porrentruy. La porte grince. Et nous voilà dans sa caverne, qui se situe entre celle du parfait petit chimiste et celle d’Alibaba. «Je suis désolée pour le désordre, je n’ai pas eu le temps de ranger», s’excuse Amalita Bruthus. Tu parles… le regard est immédiatement happé par une étagère où sont méticuleusement alignés des pots remplis de substances de toutes les couleurs. Dans un formidable sourire à l’haïtienne, la restauratrice d’art se passionne d’un coup: «Ce sont des pigments, des laques, des colles, des peintures à l’huile, des mortiers, des sables, de la chaux… Venez, je vais vous montrer mon dada.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.