Passer au contenu principal

Décision reportée à VeveyD’abord une politique du logement, ensuite de nouveaux postes

Le Conseil communal de Vevey a refusé un crédit pour renforcer le service faute d’un état des lieux des biens immobiliers et de lignes directrices claires.

De  nouveau attaqué, Michel Agnant n’a pas pu convaincre le Conseil communal de lui allouer un crédit supplémentaire pour regarnir son service du logement. Les élus ont considéré qu’il manquait un état des lieux du parc immobilier propriété de la Ville et une politique du logement claire.
De nouveau attaqué, Michel Agnant n’a pas pu convaincre le Conseil communal de lui allouer un crédit supplémentaire pour regarnir son service du logement. Les élus ont considéré qu’il manquait un état des lieux du parc immobilier propriété de la Ville et une politique du logement claire.
Chantal Dervey

Pas de Conseil communal de Vevey sans discussion sur le logement ni son lot d’attaques (lire encadré). Ainsi, le municipal Michel Agnant devra attendre pour consolider définitivement la réorganisation de son service du logement. Le crédit complémentaire de 82’500 fr., destiné à renforcer son équipe suite à la reprise par ses soins de la gestion des biens immobiliers communaux annoncée en mai, a été refusé jeudi soir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.