Passer au contenu principal

CulturaDamien Chazelle, un réalisateur jazzy à Paris

L’auteur oscarisé de «La La Land» porte bien haut une mini-série Netflix, «The Eddy», qui doit bien plus au septième art qu’à la télévision.

Chaque nuit, le groupe résident du club The Eddy met le feu aux amateurs de jazz parisiens.
Chaque nuit, le groupe résident du club The Eddy met le feu aux amateurs de jazz parisiens.
Lou Faulon / Netflix

Les salles sont encore fermées et pourtant voilà longtemps que l’actualité cinématographique n’avait semblé aussi brûlante. Depuis vendredi on peut, sans quitter son salon, découvrir la dernière production en date d’un des jeunes réalisateurs les plus prometteurs du septième art contemporain. On parle de Damien Chazelle, lauréat d’un Oscar en 2017 pour «La La Land» et d’un Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise en 2018 pour «First Man». Avec les deux films précités, l’Américain d’origine française a fait mieux que confirmer les espoirs placés en lui par les critiques et par le public dans la foulée du tonique «Whiplash» (2014).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.