Passer au contenu principal

Counter-Strike: Global OffensiveDans ce jeu populaire du e-sport, il ne fait pas bon tricher

Scandale dans le milieu de l’e-sport: 37 entraîneurs professionnels du célèbre jeu de tir viennent d’être sanctionnés pour avoir exploité un bug informatique durant les compétitions.

La  Spodek Arena de Katowice (Pologne) pendant la demi-finale opposant Astralis au FaZe clan, le 3 mars 2018.
La Spodek Arena de Katowice (Pologne) pendant la demi-finale opposant Astralis au FaZe clan, le 3 mars 2018.
Getty Images

À trop vouloir voler près du soleil, on se brûle les ailes. C’est ce qui vient d’arriver à 37 entraîneurs professionnels de «Counter-Strike: Global Offensive» («CS: GO»), le jeu de tir le plus populaire de la scène e-sport, qui viennent d’être condamnés pour triche durant des matches compétitifs. Ce scandale secoue le milieu depuis quelques semaines.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.