Passer au contenu principal

Séance à la Maison du PeupleDans l’attente d’un renvoi, Sangar Ahmad projette son dernier film

Requérant d’asile débouté, le kurde d’Irak donne rendez-vous à ses nombreux soutiens à la fin de son dernier jour de travail.

Le Grand Conseil traitera prochainement une pétition de soutien à Sangar Ahmad signée par plus de 10’000 personnes.
Le Grand Conseil traitera prochainement une pétition de soutien à Sangar Ahmad signée par plus de 10’000 personnes.
Chantal Dervey

L’histoire de Sangar Ahmad, un requérant d’asile débouté kurde, n’est-elle qu’un éternel recommencement? C’est en tout cas le pénible sentiment de son employeur, une entreprise de nettoyage et d’entretien active dans les locaux hospitaliers en ces temps de pandémie. Cette société est contrainte de le licencier pour la deuxième fois en l’espace de quelques mois, son nouveau délai de départ étant fixé par le Secrétariat d’État aux migrations au 31 juillet. Mais le patron de Morier Services Net, à l’instar de son protégé, ne désespère pas. «Si Sangar obtient un nouveau délai, je le réengagerai une fois encore, assure Bzhar Morier. Je lui ai fait une promesse: tant qu’il sera ici, il aura du travail chez moi.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.