Passer au contenu principal

Portrait de Delphine FriedmannDans les méandres de la mémoire collective des Vaudois

Nommée directrice des Archives cantonales à l’été 2019, cette mordue du patrimoine documentaire veut rapprocher le public de ses archives.

Lausanne, 15 janvier 2021, la nouvelle archiviste cantonale, Delphine Friedmann.
Lausanne, 15 janvier 2021, la nouvelle archiviste cantonale, Delphine Friedmann.
Florian Cella

Sans le vouloir, Delphine Friedmann incarne un certain symbole. «C’est quand même drôle qu’ils nomment une Bernoise d’origine à la tête des archives vaudoises», lui a fait remarquer un jour son père, un ancien chimiste pince-sans-rire, qui a dû se dire que les Vaudois s’étaient peut-être enfin réconciliés avec l’ancien occupant.

Depuis juillet 2019, cette énergique citoyenne du monde originaire de Saanen (BE) dirige l’institution dont dépend l’histoire des Vaudoises et des Vaudois. Plus de 37km d’archives, allant du Diplôme de Rodolphe Ier aux comptes de la société de tir de l’Abbaye d’Yverdon de 1899. Un paquebot qui compte parmi les plus grands de Suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.